Gaming

Kirby’s Dream Buffet : Petit apéritif ou véritable festin ? (Test)

La série des Kirby est non seulement connue pour être une des séries de jeux de plateforme les plus cool et improbablement sombres de Nintendo, mais elle est aussi connue pour ses très… Très nombreuses expérimentations et la tonne de spin-offs qui en découlent !

À peine un an après la sortie du tout premier jeu sur Game Boy avait-on déjà un spin-off avec Kirby’s Pinball Land et en parallèle de la série principale, on aura tout eu. Un jeu de rythme avec DeDeDe’s Drum Dash, un jeu de golf avec Kirby’s Dream Course, un casse-briques avec Block Ball, un jeu de course avec Air Ride, un jeu d’adresse gyroscopique avec Tilt n’Tumble… La liste est encore longue, et c’est sans même compter tous les mini-jeux inclus avec les épisodes principaux, mais c’est pour dire que l’annonce de Kirby’s Dream Buffet n’était pas vraiment une si grosse surprise que ça.

Là où Dream Buffet est surprenant en revanche, c’est dans ses choix de gameplay, puisque ça pioche dans tout ce qui s’est fait et ce qui avait été annulé. Ainsi, certains penseront au Kirby’s Tilt n’ Tumble 2 annulé sur GameCube, tandis que d’autres penseront aussi et surtout à Kirby Ball 64, un jeu de course avec un Kirby en boule qui plus tard s’est transformé en Kirby Air Ride. Kirby Air Ride qui au passage partage aussi un peu de son ADN avec Dream Buffet, tout comme avec Gourmet Race.

Bref, tout ça pour dire : non, Kirby’s Dream Buffet n’est pas un clone de Fall Guys, mais Fall Guys est un clone de Kirby Ball 64 et boom ! Je lâche mentalement mon micro !

… Bon ok, Fall Guys est plus inspiré de Takeshi’s Castle, mais vous voyez où je veux en venir.

Kirby et le Festin Oublié

Pour ceux qui espéraient une histoire poussée ou une nouvelle révélation comme quoi le gâteau que parcourt Kirby serait en fait les restes de l’Humanité disparue, rangez vos théories au placard. Dans Dream Buffet, Kirby a mis la main sur une fourchette magique qui l’a rapetissé et il va profiter de sa nouvelle taille pour manger plus que de raison et devenir gros. Eeet… C’est tout.

Pour ainsi dire, il n’y a pas de mode solo à proprement parler dans Dream Buffet. On peut jouer au jeu contre des I.A. mais en dehors de gagner des fraises/points d’expérience en rab pour continuer à débloquer du contenu, on aura tôt fait de vouloir passer sur le multi.

D’ailleurs, je vais vite fait en parler, mais il est possible de jouer à deux sur une même console ou à quatre si chaque joueur a une Switch et un exemplaire du jeu (ce qui me fait un peu regretter l’absence d’un mode téléchargement de jeu pour le multi comme sur Nintendo DS et 3DS) et aussi jouer en ligne soit avec des amis via des lobbys privés ou bien contre n’importe qui.

Et l’expérience en ligne est… Très variable. J’ai eu mon lot de parties où ça tournait parfaitement, tout comme j’en ai eu d’autres où c’était un véritable festival du lag à la limite de l’injouable. Bref, notre expérience dépendra tout aussi bien de notre connexion que de celle des autres et ça peut vite tourner à la roulette russe.

Ceci étant dit, j’apprécie aussi pas mal de voir comment le jeu en ligne est encouragé, puisque ça permet de plus ou moins doubler le nombre de points d’expérience que l’on reçoit et donc de débloquer plus facilement et rapidement du contenu, sachant qu’il y a plus de 130 niveaux à atteindre pour finir le jeu à 100% et qu’il y a littéralement plus d’une centaine d’éléments à débloquer, qu’il s’agisse de couleurs pour notre Kirby, de chapeaux ou bien d’artworks qui servent à décorer notre point de départ et un peu le menu principal !

Au niveau du gameplay, c’est… Étonnamment subtil malgré la grande simplicité du jeu. Grosso modo, le but est de finir notre partie en ayant mangé le plus de fraises. Chaque grand prix est divisé en quatre épreuves, avec deux courses séparées par un court entracte en arène close, puis l’épreuve finale consiste à se mettre sur la tronche en ramassant le plus de fraises tout en veillant à ne pas se faire éjecter, car ça implique de perdre un nombre conséquent de fraises qui seront transférées à notre assaillant. Enfin, durant le décompte final, à la manière d’un Mario Party, 3 lots de fraises supplémentaires sont donnés à ceux qui ont accompli des missions spécifiques, comme détruire assez de barrières ou ramasser des cerises et le Kirby le plus gros est désigné vainqueur. Simple, efficace, et diablement rapide, tant et si bien qu’un grand prix durera à peine plus de 6 minutes, temps de chargement compris !

Là où l’on va retrouver quelques subtilités, c’est que, Kirby oblige, on peut mettre la main sur des power-ups temporaires, comme une tornade pour renverser ses adversaires tout en gobant un max de fraises, ou la plaque de chocolat qui créé une vague dévastatrice qui mettra instantanément K.O. ceux qui sont touchés. Aussi, certains circuits possèdent des embranchements et des raccourcis bien plus risqués qui peuvent faire gagner un temps fou durant les courses ou juste aboutir sur plus de fraises.

Là où les choses se compliquent un peu en ce qui concerne cette critique du jeu, c’est… Bah qu’on en fait un peu trop rapidement le tour si on ne cherche pas à tout débloquer. Il y a plus d’une dizaine de courses différentes, mais sachant que l’on a deux courses par grand prix et que ceux-ci se bouclent en 6 ou 7 minutes, vous comprendrez bien que ça devient un peu répétitif assez rapidement… Même si la nature rapide des tournois et le rythme ultra soutenu de déblocage des récompenses fait que c’est tellement stimulant et satisfaisant que l’on peut aussi très rapidement devenir accro et se dire « Allez, une dernière partie ! »

Enfin, avant d’embrayer sur la conclusion, il me faut absolument parler de la bande-son, qui est… Impressionnante pour un jeu qui coûte à peine 15€. Juste pour vous donner une idée du truc, l’OST uploadée sur YouTube dure… Quasiment 5 HEURES ! Bien entendu, il y a pas mal de morceaux repris tel quels des épisodes précédents et en plus si vous possédez d’autres épisodes de Kirby sur Switch vous débloquerez des musiques supplémentaires, mais Dream Buffet possède aussi pas mal de nouveaux remix, aussi bien des classiques comme Green Greens ou le thème du Roi Dadidou, mais aussi des petites surprises, comme le thème du boss final de Kirby et le Pinceau du Pouvoir repris façon jazz !

Oh, et Kirby oblige, le jeu est coloré, agréable à l’œil et infiniment adorable, au point que ça peut facilement faire chavirer le cœur d’idiots trentenaires comme moi.

Au final Kirby’s Dream Buffet est un amuse-bouche très rigolo sur le moment, mais qui laisse un petit arrière-goût amer si on s’attend à plus que ce qu’il y a dans notre assiette. Et c’est sans parler de son online parfois un peu aux fraises qui peut donner l’impression qu’on se fait sucrer notre porte-monnaie quand ça fonctionne à moitié.

Ceci étant dit, si vous savez ce que vous avez commandé, la note de 15€ sera certes, un peu salée, mais ce que vous y trouverez sera plus que délicieux et son enrobage enchanteur et ses musiques sont comme un petit bonbon pour les oreilles dont on ne peut se lasser.

Enfin, si j’arrêtais les jeux de mots culinaires pour parler plus normalement, je dirais que Kirby’s Dream Buffet, c’est très sympa. Un peu court, mais plaisant et capable d’animer quelques bonnes soirées en ligne si on se retrouve avec les bonnes personnes ou briser des couples et des amitiés si on joue en local à deux. Je doute que le jeu reste en mémoire longtemps ou bien vous occupera un long moment, mais voilà, ça s’apprécie quand on y joue, dooonc… Pourquoi pas ?

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page