Gaming

[Impressions PS4] Fall Guys : Le tube rotatif de l’été !

Les jeux télévisés d’action. Tout le monde les adore, c’est très souvent drôle et c’est typiquement le genre de jeux auxquels on souhaiterait participer. Le problème, c’est que pour y parvenir, il y a une tonne de prérequis : être né à la bonne époque, avoir les moyens de se déplacer dans le studio qui tourne ces émissions, réussir à passer un casting qui est plus strict que l’on ne peut le croire et aussi et surtout avoir une bonne forme physique qui garantit que l’on ne finit pas à l’hôpital si on participe à certains des jeux les plus brutaux.

Et j’imagine que c’est en partie ce dernier aspect et les malencontreuses morts sur certains tournages qui fait que les jeux télévisés d’action ne sont plus aussi mis en avant qu’à l’époque. La plupart des candidats aujourd’hui sont soit des monstres de sport ou bien des célébrités et donc plus des gens comme vous et moi qui donnaient l’impression que n’importe qui pouvait participer.

Maintenant, on n’a plus que l’indéboulonnable Koh Lanta, une version plus simple de Fort Boyard et des émissions plus orientées enfants comme In Ze Boîte qui mettent en avant l’action, mais on n’a plus cette folie créative qu’avaient des émissions comme Intervilles, Get Your Own Back, le Bigdil ou bien le cultissime Takeshi’s Castle.

Et c’est très certainement par nostalgie pour ce type d’émissions télévisées couplée à l’incroyable popularité des battle royale qu’est né Fall Guys, un jeu qui réunit une soixantaine de joueurs dans une sélection d’épreuves toutes plus dangereuses les unes que les autres… Mais hey, on s’en fout, puisque c’est pas nous qui nous faisons mal !

Pour le coup, je sens que Fall Guys a le potentiel d’être un des plus gros hits au moins de l’été, si ce n’est de l’année. Déjà parce que le concept est très rigolo, mais aussi et surtout grâce à deux coups marketing diaboliquement géniaux, à savoir une bêta où des milliers de clés étaient distribuées par divers streamers très populaires qui ont passé le week-end précédant la sortie à faire la promo du jeu, mais aussi et surtout en le rendant d’office gratuit via le PlayStation+ le mois de sa sortie. La dernière fois que j’avais vu une telle tactique être utilisée, c’était avec Rocket League et… Bah on sait comment ça a fini.

Et même si je me suis déjà beaucoup amusé avec ce jeu, ça n’empêche que j’ai quelques réserves, que je vais tenter de vous exposer ici.

Floppy Battle

Comme dit en intro, Fall Guys reprend les codes des jeux télévisés d’action pour en faire une sorte de battle royale ultime. Mais ici, nulle question d’avoir une arme. Ici, seul votre talent aux jeux de plateformes compte, ainsi que votre roublardise. Le but est simple : survivre pour être le numéro un et ainsi s’emparer de la couronne !

Le nombre d’actions qu’il est possible est tellement simple que n’importe qui peut entrer dans la partie : vous avez le stick analogique pour vous déplacer, un bouton pour sauter, un bouton pour plonger et un autre pour agripper soit les joueurs, soit certains rebords. Il existe quelques petites subtilités à découvrir et un bouton est spécialement dédié aux emotes, mais sinon, c’est très vite vu. Il faut juste prendre quelques minutes pour s’adapter à la physique plutôt lourde et pataude de nos personnages.

Une fois 60 joueurs réunis, la partie se lance… Et c’est là où l’on tombe sur ce qui est pour moi la plus grande force et faiblesse du jeu : les épreuves sont sélectionnées de manière aléatoire, faisant qu’il faut toujours s’adapter et aussi espérer que l’on ne tombe pas sur une épreuve que l’on maîtrise moins ou que l’on n’aime pas autrement on va passer un moment moins agréable que prévu.

Il existe plus ou moins trois types d’épreuves : les parcours d’obstacles, les jeux en équipes et des épreuves un peu plus uniques reposant sur la mémoire. Certaines épreuves sont aussi géniales pour être des sortes de mélanges de coopération et de compétition, notamment celle où le sol se dérobe sous nos pieds si on ne suit pas le bon chemin et donc on doit se baser sur les erreurs de nos concurrents pour s’aider, ou bien l’épreuve des balançoires où l’on est sur des plateformes qui se balancent d’un côté à l’autre selon le nombre de joueurs sur un côté.

Au lancement de Fall Guys, le nombre d’épreuves s’est avéré être déjà plutôt varié avec plus d’une dizaine de mini-jeux différents à parcourir. Il y a même un jeu de foot un peu similaire à Rocket League, mais où ici il y a deux ballons sur le terrain, faisant que l’on n’est jamais totalement en contrôle de la situation et qui est vraiment drôle. Une autre épreuve coopérative que j’adore est celle où l’on fait partie d’une des trois équipes et le but est de s’emparer d’œufs à ramener à notre panier. Le twist, c’est que là où l’on peut penser que ça s’arrête une fois tous les œufs au milieu du terrain rapatriés, le compte à rebours continue de tourner pendant deux bonnes minutes et donc le but devient alors de piller les œufs de nos adversaires pour se les approprier. C’est absolument génial et drôle !

Cependant, il y a deux choses que j’ai noté qui ont légèrement terni mon expérience de jeu. La caméra peut partir un peu en vrille par moments, même si c’est heureusement très rare, et aussi et surtout… Les parcours d’obstacles sont la partie la moins intéressante. Car là où les autres épreuves reposent soit sur la coopération ou bien un minimum sur des paramètres aléatoires, les parcours d’obstacles… Existent. Une fois que vous l’aurez fait, la seule chose à faire sera d’en apprendre la composition et optimiser un minimum le parcours, puisque les obstacles ne changent absolument pas d’une session sur l’autre. Le week-end de la bêta ouverte, le nombre d’épreuves était sensiblement plus restreint que dans le jeu complet et déjà là je soupirais dès que je tombais sur un parcours d’obstacles que j’avais déjà fait plus de deux fois. Bon après, chaque partie reste un minimum unique puisque les autres joueurs peuvent aussi être des obstacles à eux seuls, mais ça n’empêche que ces épreuves risquent de devenir un poil répétitives sur le long-terme.

Un autre truc que j’aurais adoré voir, mais qui n’est hélas pas présent au lancement, c’est l’absence de multi local. Que deux, voire quatre joueurs puissent jouer avec vous au jeu tout en affrontant les 56 autres joueurs. Cependant, tout espoir n’est pas perdu, puisque pris d’un doute en écrivant ce paragraphe, j’ai fait quelques recherches et c’est une possibilité qui est bel et bien envisagée, tout comme l’ajout de cross-play entre les versions PS4 et PC. Si la demande est suffisamment forte et que le jeu est un succès, ces deux features seront implémentées, ce qui est plus que rassurant quant au suivi que le jeu connaîtra par la suite.

Le truc intéressant que j’ai noté, c’est que même si vous perdez la partie, peu importe que ce soit à la première manche ou bien alors que vous n’étiez qu’à quelques mètres de la couronne, vous gagnez des points d’expérience. Bien évidemment, il s’agit d’une de ces mécaniques de jeux faites pour que l’on devienne accro, sachant qu’à chaque niveau gagné, vous obtenez une récompense, allant de nouvelles couleurs pour votre personnage à une nouvelle emote ou bien de la monnaie in-game.

Et comme tout bon battle royale plus ou moins free-to-play qui existe, Fall Guys tombe dans le piège des micro-transactions motivées par l’acquisition d’éléments cosmétiques. Le nombre de pièces que vous recevez lors d’une partie est assez faible et les éléments cosmétiques coûtent un bras, mais c’est pas grave, vous pouvez toujours aller dans la boutique pour acheter des packs de pièces qui coûtent forcément une certaine somme. Heureusement, le montant de pièces in-game donné est plutôt généreux quand comparé à d’autres jeux, mais ça n’empêche que dans l’esprit, le nombre de pièces donnés quand on joue au jeu normalement a été taillé pour que ce bouton d’achat contre du vrai argent reste dans un coin de votre tête.

Au final, si on enlève le côté micro-transactions qui mine un peu le côté fun et rigolo du jeu, Fall Guys a le potentiel d’être un des plus gros jeux de l’été, si ce n’est de l’année ! Ce n’est pas parfait, mais c’est un jeu extrêmement accessible et convivial qui va plaire à beaucoup de monde ! Bon après, me connaissant je sais d’avance que je ne compte pas y passer ma vie, mais selon ce que les prochaines saisons apportent, il y a toujours moyen pour que revienne dessus de temps à autres, ce qui est extrêmement rare pour un jeu multi en ligne.

Si vous avez une PS4 et que vous avez un abonnement au PlayStation+ au moment où cette vidéo est publiée, foncez l’ajouter de suite à votre bibliothèque. C’est gratuit, et même si vous n’accrochez pas, au moins vous aurez toujours l’option d’y jouer de temps à autres. Pour les joueurs PC ou bien ceux qui regardent cette vidéo à la mi-Septembre, j’ai un léger doute quant à l’idée d’investir 20€ dedans. Car autant il est très drôle, autant il a ce petit côté jeu-gimmick qui fait que l’on rigole de l’idée pendant 5 minutes avant de passer à autre chose. Là encore, tout dépend de si vous pensez accrocher ou non. Si oui, il y a totalement moyen pour que les heures défilent au point que votre investissement sera vite rentabilisé. Si non… Attendez une baisse de prix ou bien qu’une ou deux saisons passent pour que le contenu se soit bien plus étoffé et évite que la sélection aléatoire des épreuves ne tombe trop souvent sur quelque chose que vous appréciez moins que le reste.

Dans tous les cas, je peux toujours très facilement le recommander si vous cherchez un jeu unique, rigolo et rejouable, Fall Guys reste un très bon choix ! Reste plus qu’à voir maintenant si le contenu continue d’affluer pour que le nombre de joueurs se maintienne et ne diminue pas brutalement… Affaire à suivre …

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer