Gaming

[Découverte Manga] La Gameuse et Son Chat – un duo gagnant !

Les chats sont des animaux formidables. Oui, c’est le genre de phrase que peut sortir une personne gaga de ces créatures fascinantes et il s’avère que je fais partie de ce groupe très particulier qui va voir un chat, s’accroupir et tenter de l’attirer en faisant un « pspsps » pas subtil.

Et les jeux vidéo sont un passe-temps formidable. Oui, c’est le genre de phrase que peut sortir une personne gaga de ces jouets électroniques génialissimes et il s’avère que je fais partie de ce groupe très particulier qui va voir un jeu, s’accroupir et tenter de l’attirer en faisant un « pspsps » pas subtil… Hum.

Les chats et les jeux vidéo, ce n’est pas la combinaison la plus inattendue qui existe. On en voit dans pas mal de jeux, parfois on en incarne sous la forme de chats humanoïdes et parfois on incarne carrément des chats normaux. En revanche, c’est un peu plus rare de tomber sur quelque chose qui combine ces deux sujets pour en parler dans notre monde à nous, d’où ma petite surprise en découvrant La Gameuse et son Chat, un manga type slice of life où le joueur est une personne tout ce qu’il y a de plus lambda et le chat l’est encore plus ! Et qui en plus a été écrit avec beaucoup de cœur par une personne qui sait de quoi elle parle et qui parvient à nous faire beaucoup sourire !

Le Chaton dans le Sel

La Gameuse et son Chat nous raconte l’histoire de Riko Kozakura, une jeune femme qui vit une double vie. Le jour, elle est une employée modèle qui finit toujours son travail à temps et qui est ultra efficace dans ce qu’elle fait. Mais une fois rentrée du boulot, elle se transforme et devient… une pro gamer qui passe son temps à jouer à des MMO et des jeux mobiles. Mais alors qu’elle pensait que son destin était tout tracé, sa vie va prendre un tout autre tournant le jour où elle décide sur un coup de tête d’adopter un chaton qu’un agent de police avait trouvé dans la rue.

Plot twist : elle n’a jamais eu de chat et va très vite découvrir que malgré tout le bonheur que cette petite boule de poils va lui apporter, ça viendra aussi avec un certain lot d’inconvénients, d’interrogations et surtout d’inquiétude.

J’ai eu un bon gros sourire sur la tronche en lisant le premier tome de ce manga, parce que l’on sent qu’il y a beaucoup de vécu dans ce que traverse et pense Riko, apportant une touche de sincérité dans l’écriture qui fait plaisir à lire. De plus, on sent aussi un véritable amour du jeu vidéo de la part de Wataru Nadatani, surtout pour ce qui est des MMORPG tant le manga aligne des termes typiques du genre sans que ça ne paraisse forcé (pensez à des dialogues de téléfilm où ça part généralement sur une abondance de termes tirés au pif pour faire genre ; là c’est pas le cas). Le fait que Riko associe le chat à une sorte de monstre de RPG à faire grimper en niveau est un gag qui est lui aussi très drôle et peut débouler sur des parallèles aussi intéressants que bien vus et permettent de traiter de manière rigolote ce que beaucoup de personnes vont traverser avec leur premier animal de compagnie et qui m’a rappelé certains trucs que j’ai vécu avec mes propres chats.

Un autre truc intéressant que j’ai bien apprécié, ce sont les petits interludes entre chaque chapitre, qui nous permettent de revivre les événements du point de vue du chaton, avec quelques gags qui m’ont bien fait sourire.

Pour le coup, c’est un manga qui s’adresse vraiment aux fans de jeux vidéo et de chats puisque j’ai un peu la sensation que ceux qui ne s’y connaissent pas trop seront un peu largués, malgré les très bonnes notes de bas de page qui expliquent tout (et notamment une référence à Chrono Trigger qui m’a fait très plaisir).

Ma seule petite réserve concerne parfois l’écriture qui a la main lourde sur les références aux jeux au point que j’étais un peu perplexe de voir une femme adulte sensée être sérieuse en dehors de la maison traiter un employé de magasin de PNJ. Et comme beaucoup de premiers tomes de manga, les premiers chapitres sont surtout de la mise en place et des enchaînements de petites scènes de vie sans forcément de liant, mais le dernier chapitre laisse entrevoir que l’on va sortir de cette dynamique pour avoir un petit peu plus de scénarisation et ça prend une tournure qui m’intrigue énormément !

Et je ne sais pas si c’est la traduction qui fait ça ou juste si c’est parce que j’ai regardé trop de streams, mais en lisant certaines lignes, j’avais vraiment l’impression d’entendre Kayane parler, renforçant d’autant plus le côté crédible de certains dialogues et situations x)

Bref, j’ai pas mal apprécié ce premier tome de La Gameuse et son Chat ! Comme je l’ai dit plus tôt, ça s’adresse principalement aux plus gamers d’entre nous, puisque ça leur parlera le plus, mais si vous aimez les chats et n’êtes pas non plus réfractaires aux jeux vidéo, il y a moyen de passer un agréable moment dessus !

En tout cas, ce manga m’a bien donné envie de faire grimper la stat d’agilité de mon chat tiens…

Benjamin “Red” Beziat

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer