Non classifié(e)

[Critique Nintendo Switch] Pikmin 3 Deluxe : Décimer en s’amusant !

La série Pikmin a un parcours assez étonnant quand comparé à la plupart des séries de Nintendo. Depuis son premier épisode sorti il y a presque 19 ans au Japon seuls 4 épisodes au total sont sortis, et ce même en comptant le seul spin-off Hey Pikmin sorti sur Nintendo 3DS (que j’avais pas mal aimé, bien qu’il était objectivement assez peu remarquable).

Et malgré la sortie des seuls 3 épisodes principaux, tous ont été réédités un jour ou l’autre et Nintendo continue de mettre régulièrement la série en avant, que ce soit via un hommage appuyé dans Nintendoland, des court-métrages animés ou bien carrément via l’apparition des Pikmin dans les applications de transfert de données de la 3DS et de la Wii U pour une animation spéciale qui transformait quelque chose d’aussi banal que le transfert de données entre consoles en un petit événement hyper charmant.

Et après un été qui était… Plutôt aride en termes d’annonces côté Nintendo, on avait eu la demi-agréable surprise de découvrir qu’un des seuls jeux attendus pour la fin de l’année serait… Un portage de Pikmin 3 pour fin Octobre. Bon, peu de temps après l’espoir est revenu lorsqu’on été annoncés coup sur coup Super Mario 3D All-Stars, Mario Kart Live : Home Circuit et surtout le très inattendu, mais désormais très attendu Hyrule Warriors L’Ère du Fléau, mais avant Septembre, on a été pas mal à se demander pourquoi Pikmin 3 serait le jeu sur lequel on passerait notre Halloween…

Et, après l’avoir refait en version Deluxe, je me souviens maintenant très bien de l’horreur que j’avais ressenti à l’époque en le faisant sur Wii U et comprends désormais totalement ce choix. Pikmin 3 Deluxe est un jeu d’horreur plus que compétent. Vous ne me croyez pas ? Attendez de voir votre armée se faire presque entièrement décimer en quelques secondes par une créature hideuse, des dizaines de cris d’agonie retentissant dans vos oreilles, et surtout… Surtout attendez de découvrir un des boss de fin les plus dérangeants que Nintendo aie pondu dans la dernière décennie ! Bon ok, je ne vais pas aller plus loin pour vous laisser le plaisir de la découverte, mais sachez juste que vous risquez d’être très… Très crispés.

Décimer en s’amusant !

L’histoire de Pikmin 3 est très similaire à celle des deux premiers, à ceci près que l’on n’incarne plus le Capitaine Olimar, mais trois explorateurs d’une planète voisine venus récupérer de la nourriture pour leur peuple qui connaît une terrible famine.

Pikmin oblige, le vaisseau des explorateurs s’écrase et l’équipe est séparée et ils doivent retrouver certains des éléments du vaisseau pour pouvoir rentrer chez eux tout en récupérant suffisamment de nourriture en route pour survivre.

Côté gameplay, on reste en terrain connu pour ceux qui ont joué aux épisodes précédents. Concrètement, Pikmin 3 est un jeu de stratégie en temps réel où vous déplacez Alph, Britany et Charlie simultanément avec un nombre de Pikmin qui évolue au fil du temps et en fonction de vos actions. Bien évidemment, le plus vous avez de Pikmin, le mieux vous vous débrouillerez sur le terrain et vous pourrez même accomplir certaines actions particulières avec un nombre important, comme pousser des blocs ou bien soulever des objets trop lourds.

Pour avoir plus de Pikmin à votre disposition, il y a deux solutions : soit vous récupérez des palets spéciaux que vous ramenez à votre base… Soit vous recyclez les cadavres de vos ennemis pour les transformer en Pikmin. Oui, c’est un peu glauque quand on y réfléchit, mais hey, ça reste dans la thématique d’Halloween de sacrifier nos ennemis pour faire grandir notre armée !

Il existe cinq types de Pikmin dans le troisième épisode : les classiques rouges qui peuvent mieux se battre et résister au feu, les bleus qui peuvent respirer sous l’eau et les jaunes qui sont immunisés à l’électricité. Les deux « inédits » sont les Pikmin ailés, qui peuvent… Bah voler, et les Pikmin de roche, qui sont beaucoup plus résistants et peuvent fracasser certains obstacles spécifiques.

Le jeu introduit chaque type de Pikmin de manière graduelle, faisant que l’on s’habitue bien aux spécificités de chaque type et donc on répondra assez facilement aux différentes épreuves que l’on nous proposera par la suite. Les capitaines, quant à eux, n’ont aucune différence de gameplay et ont les mêmes compétences, mais tous seront utiles dans le sens où Pikmin 3 est un jeu où l’optimisation de son parcours peut être quelque chose de très fun en lui-même et donc vous pouvez séparer votre groupe et faire en sorte que chaque capitaine soit dans un endroit spécifique de la carte pour accomplir les tâches que vous souhaitez. Bon après, c’est loin d’être nécessaire de séparer votre groupe à une ou deux exceptions près, mais l’option est plus que bienvenue en plus de faciliter l’inclusion d’un mode co-op local en écran splitté qui était étonnamment absent de la version Wii U.

Le truc très intéressant avec Pikmin 3, c’est comment il s’impose comme une sorte de synthèse des deux premiers épisodes. Car là où dans le premier on n’avait que 30 jours in-game pour sauver Olimar en reconstruisant son vaisseau (une mécanique que perso je détestais à l’époque tant c’était une source de stress) et dans le deuxième, il n’y avait absolument aucune limite de temps, faisant du jeu une expérience limite un peu trop zen, Pikmin 3, lui a une limite de temps symbolisée par la quantité de nourriture que l’on a en réserve.

Ce système de gestion du temps est un peu à double tranchant, puisque même si en théorie on a un minimum de pression si on débute la série sur cet épisode, si on a joué aux deux épisodes précédents et que l’on comprend comment fonctionne le jeu, on finira très rapidement avec tellement de nourriture en réserve qu’il faudra vraiment le faire exprès pour avoir un Game Over.

J’ai de vagues souvenirs d’avoir fini le jeu avec une avance assez confortable la première fois que j’y ai joué, mais en y rejouant sur la version Deluxe, j’ai fini le jeu en à peine 15 jours in-game et avec… 45 jours de réserve de nourriture ! Autant dire que la source de stress ne venait pas tant du compte à rebours plus que d’autres facteurs, comme certains ennemis un peu trop redoutables ou bien ce fichu boss de fin qui m’a encore une fois fait bien hurler…

Notez cela étant dit que tout ce que je dis concernant la difficulté vient du fait que j’aie joué au jeu en difficulté Standard. Il existe un niveau de difficulté plus faible pour ceux qui n’ont jamais joué à la série et il existe un mode Difficile en plus d’un autre extra difficile que vous pouvez débloquer d’office si vous finissez la démo dispo sur l’eShop ! Je n’ai pas essayé le jeu dans ces modes-là par manque de temps, mais j’ai vraiment envie de les essayer, car même si j’ai fini le jeu, il est tellement fun que j’ai déjà envie d’y retourner pour essayer de battre mon nombre de jours actuel !

En termes de nouveautés et de différences par rapport à la version Wii U, Pikmin 3 Deluxe nous propose un mode co-op local qui permet de faire tout le jeu avec un ou une amie ou de la famille, quelques réajustements de gameplay, dont le sifflet pour rappeler ses Pikmin qui s’est considérablement élargi au point d’avoir une allonge presque pétée et surtout les Histoires Annexes, qui racontent l’histoire d’Olimar et Louie en mode « Pendant ce temps, à Vera Cruz ».

Eeet c’est un peu là qu’arrive le moment où je suis un peu déçu, car ces histoires annexes ne sont plus ou moins qu’une extension du mode Missions déjà présent dans le jeu. La seule différence avec le mode Missions, c’est que dans le mode Missions on sélectionne le type de mission que l’on veut faire, qu’il s’agisse de tuer tous les monstres d’un niveau ou bien récupérer un maximum de trésors dans un temps donné. Le mode histoire annexe ne propose pas ce choix et nous fait enchaîner des missions un peu au pif avec juste ce qu’il faut de contextualisation avec une cutscene en début de mission pour justifier qu’il s’agit d’un mode histoire. Bon, après il y a quelques nouveaux objectifs comme atteindre un point spécifique de la carte, mais voilà, ça reste un mode Missions bis qui nous offre plus de temps de jeu… Ce qui en soi n’est clairement pas une mauvaise chose puisque le jeu est fun.

Enfin, il me faut parler d’un mode que je n’ai découvert qu’avec la version Deluxe alors qu’il était déjà sur Wii U et pour lequel je me veux de ne pas l’avoir essayé plus tôt : les Duels Bingo !

C’est un des meilleurs modes multi auxquels j’ai joué depuis un bail, c’est incroyable !

En gros, chaque joueur a une grille de bingo remplie d’objets ou d’ennemis et le but est de faire une ligne complète de ces éléments avant l’autre joueur. Le twist, c’est qu’il n’existe parfois qu’un seul objet du type voulu, faisant que l’on peut carrément être vicieux en embarquant un objet dont l’adversaire aurait besoin pour compléter une ligne, ou bien il est aussi possible d’attaquer directement l’adversaire pour le ralentir. Il est aussi possible de juste faire sa popote chacun dans son coin, mais où est le fun ?

L’instant où j’ai compris que je pouvais saboter la partie de l’autre joueur, mes yeux se sont illuminés de malice et plus jamais je n’ai voulu m’arrêter ! En plus, le truc cool, c’est que les parties sont relativement courtes, faisant que l’on peut très facilement les enchaîner et faire disparaître une bonne demi-heure sans s’en rendre compte ! La version Deluxe possède aussi tous les niveaux de Duel Bingo qui étaient vendus en DLC sur la version Wii U, ce qui est un plus plus qu’appréciable.

Côté graphismes et musiques, pas grand chose à redire tant c’est joli et agréable, mais je vais profiter de ce paragraphe pour poser une question vraiment niche et hyper nerdy : c’est moi ou un des compositeurs de Pikmin 3 a bossé sur Pokémon Donjon Mystère ? Parce que certaines pistes semblent tout droites tirées d’un Donjon Mystère. Oui, je me rattache parfois à des détails à la con…

Au final Pikmin 3 Deluxe est toujours aussi excellent, si ce n’est plus sous certains aspects, notamment avec l’ajout du co-op local dans tous les modes, ainsi que les différents modes de difficulté qui peuvent pas mal changer un jeu qui autrement était presque trop facile. Ce n’est peut-être pas la série de Nintendo la plus facile à aborder d’emblée pour les non initiés, mais je pense que c’est aussi un excellent point d’entrée à un genre de jeu qui peut facilement devenir addictif ! Dans le pire des cas, la démo dispo sur l’eShop couvre plutôt bien les bases donc vous pouvez toujours vous y essayer pour voir si ça vous botte ou non.

Si vous avez aimé les deux premiers Pikmin mais n’aviez pas pu faire le 3 parce que vous n’aviez pas de Wii U, vous pouvez foncer sans hésiter tant il est fun et varié ! Surtout si vous avez quelqu’un avec qui jouer ou bien que vous voulez mettre à mal via les duels bingo ! En revanche, si vous avez déjà joué à la version Wii U et étiez intéressé par la promesse des histoires annexes, je pense que vous pouvez attendre de le trouver à un prix plus raisonnable parce que ce n’est vraiment qu’une extension du mode missions, donc l’intérêt est assez limité.

Dans tous les cas, Pikmin 3 Deluxe reste à mes yeux un Indispensable. C’est de loin le meilleur épisode de la série et en dehors du très sous-côté Little King’s Story (qui est une vraie petite pépite de la Wii) ou bien la série des Overlord, il n’y a pas vraiment de jeux comme celui-là !

En plus c’est le jeu idéal pour Halloween, pensez-y ♪

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer