Gaming

[Critique DLC] Faut-il acheter Kingdom Hearts III Re:Mind ?

Non. Fin.

Bon ok, je vais un peu élaborer là-dessus et nuancer un peu cette réponse parce que même si je suis un peu triste d’avoir dépensé 30 euros là-dedans, j’ai quand même passé un assez bon moment et la valeur de ce DLC dépendra surtout de ce que vous avez l’intention d’en faire et ce que vous cherchez là-dedans.

Bien évidemment, il va y avoir des spoilers pour le jeu de base, donc si vous ne l’avez pas encore fait, je vous conseille de quitter cet article après le paragraphe qui suit : si vous achetez le jeu à une quinzaine d’euros comme j’ai pu le voir ici et là et avec le DLC, ça reste un bon investissement. Kingdom Hearts III est un jeu très intéressant et vous aurez rendu honneur aux années de travail de l’équipe qui l’a conçu. Cependant, un petit conseil : attendez au minimum un mois entre le moment où vous aurez fini votre première partie et commencé le DLC parce qu’il y a beaucoup trop de séquences similaires qui donnent une sensation de redite à l’ensemble… Et c’est aussi à cause de cette sensation de redite que mes impressions sur le DLC étaient assez mitigées. Il y a une section inédite et très intéressante, mais elle est plus réservée à ceux qui veulent investir suffisamment de temps pour maîtriser les mécaniques de jeu et qui aiment leur jeux avec un supplément défi

Maintenant que ça, c’est dit, je passe à la partie où je spoile un détail très important de l’intrigue principale pour pouvoir expliquer le principe de ce DLC et ce qu’il réussit et loupe. Si ça vous dérange pas, vous pouvez continuer, sinon bah… J’espère que vous passerez une bonne journée !

Re:Mind prend place juste après le combat final. Xehanort est vaincu, mais tout ne s’est pas si bien fini que ça, puisque Kairi s’est un peu fait annihiler pendant la bataille. Le DLC nous raconte donc le voyage de Sora pour la retrouver et ça consiste… À remonter le temps et se retaper toute la séquence finale du jeu de base avec quasiment tous les combats les plus importants. Bien évidemment, il y a quelques cutscenes qui diffèrent, mais le concept de ce voyage dans le temps, c’est que Sora ne peut pas altérer lui-même le cours du temps et ne fait que revivre les combats passés pour retrouver les fragments de Kairi. Et parfois on refera les combats tels qu’on les avait déjà fait, et parfois on aura le choix du personnage jouable ! C’est un peu étrange que l’on ne puisse pas le faire de manière systématique, ni que l’on puisse avoir le choix quand certains de ces combats impliquaient plus de deux personnages (pourquoi on ne peut pas jouer Lea… Pourquoiiiii ???), mais ça reste toujours plaisant de pouvoir jouer avec certains des persos que l’on avait pu contrôler dans KH II et ses spin-offs avec leur gameplay d’origine !

Heureusement, passé la séquence du boss-rush dans le labyrinthe, les choses commencent à prendre un tournant pour le plus inédit, avec des combats qui n’existaient pas et la possibilité d’explorer une portion de Scala Ad Caelum, ce qui est extrêmement plaisant !

Je ne vais pas entrer dans les détails, mais sachez juste que je me suis senti un peu moins floué en faisant un des meilleurs combats que la série a pu offrir à ce jour ! Ce n’est peut-être pas non plus au niveau du combat contre Xemnas dans KHII, a.k.a. l’un des meilleurs boss de fin de l’histoire du jeu vidéo, mais en termes d’intensité et de mise en scène, c’est du fan service comme on en a rarement vu de plus plaisant !

Et une fois ceci fait et la fin de l’original revue, on débloque une seconde partie à ce DLC qui est… Un best-of des boss de la série avec une pointe de scénario sur le côté ! Grosso modo, vous avez une dizaine de combats à effectuer et si vous trouviez Sephiroth difficile… Dites vous que vous affrontez l’équivalent d’une dizaine de Sephiroth. J’étais niveau 45 et me suis fait étaler comme un moustique en trois coups par chacun d’entre eux et même après une heure à farmer de l’expérience pour arriver au niveau 60 je me suis fait violemment ramasser après avoir peiné à enlever deux barres de vie sur les 8 ou 10 que l’un de ces boss avait… D’où le fait que j’ai ensuite regardé la fin sur YouTube et vous n’avez que 3 cutscenes et un boss caché encore plus violent à la clé. J’ai éteint la console, dit nope et ai passé les vingt minutes qui ont suivi à pleurer dans ma baignoire.

Bref, tout ça pour dire que pour 30€, Re:Mind vous offre au minimum 5h de contenu supplémentaire, dont deux qui seront presque identiques aux deux dernières du jeu de base, deux autres au grand minimum qui vous feront hurler de désespoir et une vraiment fun, génialissime et ponctuées de moments que je qualifierais de Nomura-esques puisque, comme d’hab, Tetsuya Nomura nous trolle puissance 10000 avec des réponses à des questions qui nous font nous poser encore plus de questions.

Et donc on en revient à cette fameuse question : Faut-il acheter Kingdom Hearts III Re:Mind ?

Personnellement, je regrette un peu d’avoir investi autant là-dedans, puisque au final je n’en ai tiré que la moitié du contenu proposé et ça serait probablement mieux passé si ça avait coûté vingt euros grand max. Ceci étant dit, les cutscenes inédites et le combat monstrueusement cool qu’il propose ont fait que j’ai passé un bon moment malgré tout.

Si vous êtes un amateur de défis ou bien un fan absolu de Kingdom Hearts en revanche, je pense que l’investissement vaut le coup, car les combats proposés dans cette seconde moitié proposent des défis vraiment intéressants qui vous feront ravaler votre langue si vous trouviez le jeu de base trop facile !

Doooonc… Ouais. C’est un peu trop cher pour ce que c’est et si vous êtes plus dans mon cas que celui du fan hardcore et un peu maso, je vous conseillerais plutôt d’attendre que le DLC soit en promo un jour ou l’autre, ne serait-ce à moins de 20€.

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer