Kayane

Brèves

[Preview Express] Super Mario Maker 2

Cela fait maintenant presque deux semaines que je joue à Super Mario Maker 2 et outre le fait que cette affirmation me rende très heureux, j’ai profité de cette belle avance pour fouiner au maximum et bidouiller deux-trois trucs pour voir ce que vaut la suite d’une des initiatives les plus osées de Nintendo : permettre à n’importe qui de devenir level-designer sur une des licences les plus importantes de l’histoire du jeu vidéo !

Et parce que je préfère garder mes cartouches pour la critique complète la semaine prochaine et vous éviter un sentiment de redondance, cette preview va être assez courte et plus porter sur mon ressenti initial plus que sur les diverses features (sachant que de toutes façons je ne peux pas vraiment parler en détails de choses autres que ce que le Nintendo Direct du mois dernier nous a montré).

Let’s a go !

Super Mario Galaxy Brain

Je vais vite fait aborder la partie création, puisque pour l’instant je n’ai eu le temps de créer qu’un seul niveau et la version que je teste est plutôt unique puisqu’elle est connectée à un serveur spécialement mis en place pour la presse et qui sera débranché à la sortie de la version commerciale, rendant mon exemplaire plus ou moins obsolète et donc je me retiens volontairement de créer beaucoup de niveaux ou bien des trucs trop complexes auxquels personne ne pourrait jouer.

Cela étant dit, j’ai quand même passé une petite heure à créer un niveau chiadé et plutôt cool, même si… On sent que la série a été pensée pour la Wii U à la base.

En gros, le mode création vous propose de créer des niveaux soit à la manette, soit avec l’écran tactile en mode portable. Dans le premier mode, ça fait le travail, même si accéder aux outils et repasser au mode création nécessite plusieurs combinaisons de boutons et peut devenir un peu prise de tête. Et en tactile, le fait d’utiliser ses doigts et non un stylet rend la tâche un peu plus difficile, notamment quand il s’agit de remplir l’écran de blocs. J’imagine que c’est une question d’habitude et c’est aussi la raison pour laquelle Nintendo offre un stylet avec les précommandes, mais le fait que le jeu demande un peu plus d’apprentissage de notre part va rendre le processus de création juste un poil plus frustrant. Rien d’insurmontable non plus, mais il faudra juste utiliser l’outil gomme un poil plus souvent.

Cela étant dit, l’interface de création est infiniment plus agréable que dans le premier avec un système de roues qui permet de facilement choisir ses éléments aussi bien à la manette qu’en tactile ! Et il y a tout un tas de tutoriels qui n’abordent pas la création d’un point de vue technique, mais plus sous un angle philosophique (du style « comment créer un niveau difficile, mais juste », etc) qui est absolument génial et que j’imagine tout droit sortis de la bible de création des bureaux de Nintendo !

Pour des raisons personnelles je n’ai pas encore eu l’occasion de tester la création de niveaux à deux, ni les modes multijoueurs en ligne parce que les serveurs sont peuplés d’une centaine de journalistes à tout casser et à moins d’en connaître personnellement quelques uns et d’oser les approcher pour demander une session en ligne, je sens qu’il me faudra attendre de mettre la main sur la version commerciale pour me prononcer sur cette feature.

Ceci étant dit, j’ai pu essayer différents niveaux fait par les gens en plus d’en uploader un et les outils communautaires sont plus que solides et simples d’utilisation ! Il est possible de laisser un commentaire et même une gribouille comme au bon vieux temps du Miiverse et plus vous vous amuserez et ferez de bons niveaux, plus vous obtiendrez d’accessoires pour customiser votre Mii.

Enfin, je me dois de parler un peu plus du mode Histoire, qui est une très agréable surprise. J’ai l’impression que Nintendo sait que l’on a tous joué à un jeu Mario, puisque à peine trois niveaux après avoir commencé, les choses se corsent à un point inimaginable, avec des niveaux aussi complexes que fascinants ! C’est difficile à décrire, mais la majorité de ce qu’il y a là dépasse de loin tout ce que les jeux Super Mario 2D ont pu faire ces quinze dernières années, comme si les level-designers en avaient marre de faire un truc « accessible et normal » et se sont lâchés pour montrer le potentiel de leur outil de création. Car oui, en plus d’être un moyen de rendre le jeu intéressant pour ceux qui ont une connexion internet instable/plus d’abonnement Nintendo Online, le mode Histoire est une vitrine du mode Création. Une sorte de tutoriel déguisé pour nous apprendre comment fonctionne chaque élément et nous inciter à créer nous-même des niveaux… Mais j’entrerai plus en détail sur la structure de ce mode dans la critique complète.

En bref, vous aurez compris que j’ai hâte d’en parler plus en longueur la semaine prochaine tant il y a de choses à aborder ! Le mode Histoire est monstrueusement cool et je compte bidouiller un peu plus le mode de création pour voir si je réussis à m’affranchir de ce stade d’adaptation ou bien s’il va falloir que je fasse avec les petites imperfections liées à la transition sur Switch.

Dans tous les cas, je sens que l’on tient un petit bijou… Mais il reste encore à voir combien de carats il nous dissimule !

Benjamin « Red » Beziat

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



  1. Cyprie le 20 juin 2019 à 16 h 58 min

    Déjà que j’ai adoré le 1, le a l’air encore plus complet ! Ce je trouve de vraiment bien dans ce jeu, c’est qu’il est rempli d’easter egg, d’objets, de créatures… bref, pour les créatifs comme moi, J’ADORE. (P.S. J’adore comment t’écrie et ton point de vue est trés intéressant… Continue à en écrire d’autres. !)