Kayane

[Critique Nintendo Switch] Box Boy! + Box Girl! : Double de boîtes, double de fun !

H2x1_NSwitchDS_BoxBoyPlusBoxGirl

Une petite surprise que je n’avais pas vu venir était le retour de Box-Boy sur Nintendo Switch ! Après tout, quand ton précédent épisode s’appelle « Bye-Bye Box-Boy! et, spoilers, fait mourir ton personnage principal, tu peux penser que HAL Laboratory en a fini avec cette série et va passer à autre chose.

Mais finalement non ! Au lieu de ça, on se retrouve avec un tout nouvel épisode en HD avec tout un tas de nouveaux niveaux et idées, le tout pour notre plus grand bonheur !

Emboîtement d’idées

Niveau histoire, je crois que Box-Boy! + Box-Girl! rejoue le scénario de l’épisode précédent en très grande partie… Enfin, ce n’est pas bien important, puisque ça reste ultra basique et il se passe que deux-trois trucs. Cela étant dit, la présentation ne manque pas de charme et de petites touches pour rendre l’univers plus vivant qu’il ne devrait être.

Car Box-Boy! + Box-Girl! est avant tout un jeu de réflexion et si vous connaissez déjà la série, vous savez déjà à quoi vous attendre avec celui-ci.

Car comme dans les précédents épisodes, le but est simplement de traverser chaque niveau d’un bout à l’autre en utilisant votre faculté de créer un nombre limité de blocs. Ceux-ci pourront servir à activer des interrupteurs, traverser des trous, bloquer des lasers, ou vous hisser sur des plateformes en hauteur.

Méthode Nintendo oblige, toutes ces mécaniques sont parfaitement introduites au fur et à mesure de l’aventure, de toutes nouvelles très utiles s’ajoutant même plus tard et les différents mondes serviront à explorer chacune d’elle à fond jusqu’à aboutir sur des épreuves… Moyennement difficiles.

En vrai, si j’ai deux reproches à faire à ce Box-Boy! + Box-Girl!, c’est bien le fait que le jeu soit relativement facile si on ne cherche pas à collectionner les couronnes en cours de route et le fait que cette facilité découle de l’absence de combinaisons entre ces différentes mécaniques. Il y en a certes un peu, mais jamais plus de deux à trois par mondes. Le dernier monde sert de mise en application de tout ce que l’on a appris, mais celui-ci est trop court pour ne pas donner l’impression que l’on arrive enfin à quelque chose de très intéressant. Bon, probablement que je suis un peu trop exigeant, mais en l’état je me suis retrouvé face à un de ces jeux auxquels on joue plus pour se détendre que pour se donner un challenge.

Notez que si jamais le jeu devenait un poil trop difficile ou que, comme moi, vous étiez trop fatigué sur le moment pour penser à la bonne solution, il existe un système d’indices à la demande assez peu coûteux qui vous montre pas à pas comment résoudre le passage qui vous bloque.

Niveau contenu supplémentaire, Box-Boy! + Box-Girl! propose tout un tas de costumes rigolos à débloquer, des épreuves de rapidité où il faut éclater des ballons ainsi que des mini-comics en 4 cases qui vont du très drôle et charmant au « attends… Elle est où la blague ? », offrant un bonus de personnalité à l’ensemble. Il est également possible de faire toute la campagne en co-op (même si je n’ai pas pu personnellement vérifier si lesdits niveaux étaient les mêmes qu’en solo ou non), ainsi qu’une troisième campagne mettant en scène un tout nouveau personnage et qui offre pas mal de profondeur en plus aux mécaniques telles qu’on les connaît.

Un truc que j’ai remarqué, c’est qu’en mode télé, le jeu avait tendance à ramer un peu, mais en mode portable, ça passait tranquillement, ce qui est plutôt inédit. Bon après, les ralentissements n’ont rien de dramatique, ni ne seront remarqués par beaucoup, mais ils existent. Bizarrement.

J’avais commencé ma critique sans même avoir vu le prix du jeu. Avant, je m’étais dit « Eh beh, pour un jeu à 15€, c’est quand même sacrément honnête, niveau contenu ! ». Puis j’ai vu qu’il était vendu 10€ et mon verdict n’a que grandement été amélioré ! Car même si j’aurais apprécié qu’il aille plus loin que simplement pousser chaque mécanique qu’il introduit à son terme en les combinant avec tous les autres pas seulement qu’à la toute fin, il n’en reste pas moins un bon petit moment que l’on peut passer avec une personne qui serait adepte de ce style si particulier de jeu.

Bref, si vous aimez les puzzle-game ingénieux qui vous feront travailler vos neurones sans forcément les faire surchauffer ou bien les jeux zen, vous ne pouvez pas vous tromper avec ce Box-Boy! + Box-Girl! Niveau contenu, il y en a largement pour le prix proposé et vous devriez vous amuser avec un jeu charmant qui n’est certes peut-être pas un indispensable, mais qui n’en reste pas moins…

Recommandé Icon New

Benjamin « Red » Beziat

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>