Kayane

Blog

[E3 2018] Ce que l’on a retenu, ce que l’on attend

E3 2018

L’E3 est venu et s’en est allé beaucoup trop vite. Un flot d’informations en continu et d’émotions plus ou moins positives à l’égard d’une industrie que l’on adore tous et qui ne fait que changer du jour au lendemain.

Et certes, nous n’avons pas pu aller à Los Angeles cet année pour couvrir l’événement, mais on a suivi au meilleur de notre capacité ce qu’il a pu nous offrir. Après, cela ne veut pas dire que nous n’aurons pas de previews à vous fournir sur ce site, puisque l’on a été cordialement invités par Nintendo le jeudi 21 Juin pour tester certains des jeux qu’ils ont pu présenter sur le salon. Lesquels ? Super Smash Bros. Ultimate, bien évidemment, mais le reste n’est que mystère et découvertes sur place.

Dans tous les cas, focalisons-nous plutôt sur le présent. Et parce que ce salon était bourré de titres et que notre temps est limité (/on sait que vous ne voudriez pas d’un article qui fasse 15000 kilomètres de long) l’article qui suit couvrira les annonces qui nous ont le plus tapé dans l’oeil, passant tout d’abord de conférence en conférence tout en résumant notre pensée sur lesdits shows, puis sur ce qui n’a pas été révélé à ce moment-là, mais à l’extérieur.

EA : Sponsorisé par Kid’s Smiles, le repars préféré de… Bah Tout le Monde

Si vous me suivez sur les réseaux sociaux ou bien regardez le nombre d’articles que je consacre à la compagnie, vous saurez que j’ai énormément de mal à m’intéresser à ce qu’ils font. Leurs séries ne m’intéressent pas vraiment et je ne suis pas fan de leur politique liées aux micro-transactions et lootbox. De fait, j’ai passé le gros de la conférence plus focalisé sur ce qu’il y avait dans mon assiette que sur les jeux qu’ils présentaient. Après, je sais que la plupart des annonces liées aux licences EA du style Battlefield, FIFA ou Madden ont très certainement plu aux fans de ces séries, mais ça ne m’intéressait juste pas du tout.

Ce qui m’a vraiment intéressé et tapé dans l’oeil, en revanche, c’est les dix minutes qu’ils ont consacré aux deux jeux indés qu’ils présentaient, à savoir Unravel Two et surtout Sea of Solitude, car non seulement les personnes qui présentaient ces titres étaient vraiment passionnées à l’idée de communiquer sur leur bébé, quitte à en trembler de nervosité, mais en plus les deux jeux avaient l’air cool. Sea of Solitude possède un style, une ambiance et un propos sur la dépression qui me parlent et j’ai vraiment hâte d’en voir plus.

Et Anthem a l’air sympa aussi. Pour le coup, j’ai l’impression de voir une version plus nerveuse de Xenoblade Chronicles X, donc peut-être que je me pencherai dessus à sa sortie.

Microsoft : GAMES EVERYWHERE !!!

De loin la meilleure conférence du lot. Rythmée, bourrée d’annonces et de surprises en plus d’offrir une incroyable variété dans les 50 (!) titres présentés, il y avait de tout et pour tout le monde.

La première grosse surprise pour moi a été l’annonce de Sekiro : Shadows Die Twice, le nouveau projet de From Software fait en collaboration avec… Activision ! Qui l’aurait cru ? Ce titre nous proposera de visiter un Japon féodal infesté de démons et même si certains hurleront Ni-Oh, je suis très curieux de voir ce que le studio derrière les Souls et Tenchu pourra nous pondre.

La seconde grosse surprise venait d’un certain studio à l’origine d’un des derniers jeux que j’ai pu critiquer ici (Vampyr) : Dontnod, qui débarque en annonçant la sortie de The Amazing Adventures of Captain Spirit, un spin-off 100% gratuit à Life is Strange préparant le terrain pour la seconde saison de la série. Le jeu sortira le 26 Juin et apparemment les sauvegardes seront non seulement compatibles avec la seconde saison, mais certains choix auront un impact sur certains événements. Autant dire que je suis intrigué et… Qu’il faudrait vraiment que je me motive à faire la saison 1, que j’ai acheté à la sortie de la version boîte, mais jamais eu le temps de faire… Woops.

Le troisième jeu à m’avoir bien tapé dans l’oeil comme il faut est un des jeux que j’attends le plus : Kingdom Hearts III. On a appris que le jeu serait repoussé à fin Janvier 2019 (ce qui n’est pas étonnant pour un sou et que j’avais prédit avec exactitude en début d’année) et il faut dire que le jeu a eu une présence assez particulière cette année sur le salon… Mais j’y reviendrai un peu plus tard. Dans tous les cas, la fin du trailer présenté au show de Microsoft a généré bien des réactions et j’ai fait partie de ces gens qui ont hurlé un bon gros « what the f- !!!? » des familles.

 Une bonne surprise pour laquelle je ne m’attendais pas à tant accrocher que ça était l’annonce de Forza Horizon 4. C’est certes un jeu de voitures, mais c’est un jeu de voitures qui se passe au Royaume-Uni et… Je dois avouer que j’ai ressenti une petite pointe de nostalgie en voyant des paysages qui me rappelaient beaucoup trop un pays qui me manque énormément, donc si je jouais au jeu, j’imagine que ça serait le genre de jeu doudou auquel on joue pour se plonger dans un monde familier qui nous fait oublier le reste.

Puis est arrivée LA plus grosse surprise de la conférence : l’annonce de l’achat par Microsoft Game Studios de cinq nouveaux studios. Et même si le rachat de Undead Labs (State of Decay) et Playground Games (Forza) n’est pas si surprenant que ça et que la création de The Initiative et le rachat de Compulsion Games est une info intéressante, c’est surtout le rachat de Ninja Theory qui a été la plus grosse claque. Les développeurs de Heavenly Sword, Enslaved : Journey to the West, DMC : Devil May Cry et Hellblade sont donc passés sous le giron de Microsoft, leur offrant ainsi des ressources plus ou moins illimitées… Même si le détail qui me fait un peu tiquer vient du fait que Hellblade avait été spécifiquement créé pour montrer qu’ils pouvaient faire ce qu’ils voulaient en totale indépendance et semblait initier un virage dans ce sens-là.

Autre bonne surprise, mais leakée quelques jours auparavant : l’annonce de Tales of Vesperia : Definitive Edition cet hiver sans plus de précision. Et même s’il a été annoncé à la conférence de Microsoft (probablement parce qu’il était à la base une exclusivité Xbox 360 avant sa première version améliorée sur PS3), le jeu sortira également sur PC, PS4 et surtout Nintendo Switch ! Pour le coup, n’ayant jamais dépassé le tutoriel et ayant la flemme de ressortir la Xbox 360, je vais clairement me jeter sur la version Nintendo Switch, ne serait-ce aussi que pour pouvoir faire porter le costume de Klonoa à certains de mes personnages.

Puis, comme il est de coutume dans les conférences constructeur, on a eu le droit à une vidéo qui montrait plein de plus petits titres à venir. Et même si j’ai hurlé « BORDEAUX REPRESENT » en voyant Dead Cells, le jeu qui m’a le plus particulièrement attiré dans le lot était le mystérieux Sable. Un jeu d’exploration avec une direction artistique à tomber par terre, calquée sur les oeuvres de Moebius.

Le jeu qui m’a ensuite bien tapé dans l’oeil était un autre titre qui avait été leaké avant l’heure : Devil May Cry 5, qui se veut être la conclusion de l’histoire du « vrai » Dante et des enfants de Sparda. Le jeu a l’air beau, débile et même si je ne suis pas fan de l’écriture du trailer, qui semble avoir malheureusement pris plus de pages de DMC que de Devil May Cry 3, le fait qu’ils aient décidé de revenir sur la série d’origine me donne bon espoir pour des cutscenes vraiment débiles, mais classe.

Ceux qui me connaissent ont tout de suite pensé à moi en voyant le jeu qui suit et ils ont bien raison : Tunic fait partie de ces titres qui entrent d’office dans mon radar parce qu’ils mettent des renards tout mignons en personnages principaux. De plus, Tunic semble jouer à la carte du Zelda-like, ce qui est un bonus plus qu’appréciable et semble aussi posséder un système de combat exigeant et nerveux. Bref, ça a tout pour me plaire et vous pouvez être certains que je vais me jeter dessus à sa sortie.

L’avant-dernier titre à avoir fait s’allumer le voyant dans mon coeur n’était autre que l’annonce d’un nouveau Battletoads. En 2D avec des sprites haute définition, on sait juste que le jeu sera jouable jusqu’à trois et qu’il sortira l’an prochain. Certains disent remake, mais perso, je mise plutôt sur un nouveau jeu qui va être tout aussi difficile que l’original, mais en transformant cette difficulté en quelque chose de plus acceptable en comparaison de nos standards modernes et fait avec un minimum de respect à l’égard des joueurs.

Et enfin, le dernier jeu de la conférence qui m’a bien donné envie n’est autre que le très… Très attendu Cyberpunk 2077, développé par CD Projekt Red. Exit la Fantasy réaliste de The Witcher et bonjour l’enfer ensoleillé du Futur, où la robotique a envahi les vies et le transhumanisme a entraîné la création d’un nouveau niveau de fracture sociale. Et vu l’ambiance du trailer, on mise plus sur une vision pessimiste de l’essor des nouvelles technologies plutôt que la vision optimiste des années 50-60 d’Isaac Asimov. On a appris un peu plus tard que le jeu serait un RPG à la première personne et que tous ceux qui l’ont vu en behind closed doors en sont ressortis avec la mâchoire au sol. De fait, je suis plus que curieux d’en voir plus dans les prochains mois.

Conférence Devolver : Le Festival du Débile

Même si je ne suis pas hyper fan du côté punk assumé de Devolver (même si certains des upercuts qu’ils envoient aux plus gros éditeurs sont parfois hilarants), je dois avouer que j’apprécie la différence qu’ils apportent dans le paysage est plus qu’appréciable. Et même s’ils n’ont pas présenté une tonne de jeux cette années, il y en a deux que je retiens tout particulièrement : My Friend Pedro et Metal Wolf Chaos XD. Le premier est un platformer/shooter complètement débile et clairement une adaptation non officielle de Deadpool en jeu vidéo, où le but est de semer la mort en ayant le plus de style possible, tandis que le second est un remake d’un vieux titre devenu culte dans un recoin d’Internet pour la simple et bonne raison qu’il s’agit d’un jeu From Software et que le doublage fait partie du haut du panier quand il s’agit des pire doublages anglais de jeux vidéo. Oh et c’est aussi un jeu qui est fun et débile, donc c’est toujours cool.

Square Enix : Erm…

La conférence la plus décevante du lot. Beaucoup de gens se sont demandés pourquoi Square Enix s’était donné la peine de faire une vidéo de type Nintendo Direct lorsque les trois quarts des jeux présentés l’avaient déjà été ou le seraient dans les conférences des constructeurs. C’était à la fois trop long et trop court, même si le fait qu’il n’y avait presque aucun temps mort était appréciable.

Parmi les jeux présentés uniquement là-bas trois d’entre eux ont retenu mon attention, même s’ils sont assez évidents.

Le premier est Final Fantasy XIV, qui continue de me donner envie, notamment en présentant une extension basée sur Final Fantasy XII et un cross-over avec Monster Hunter, Felyne et Rathalos en tête d’affiche. Je n’ai toujours pas joué à ce jeu parce que MMO, mais un jour, promis, j’essayerai de m’y mettre.

Le second n’était autre que Dragon Quest XI, qui… Bah sera un Dragon Quest, donc un RPG old-school avec une apparence relativement naïve, mais des histoires tellement sombre que je me ferai encore une fois avoir et hurlerai « Mais c’est hyper sombre, ce truc ! »… Malgré le fait que j’en ai déjà fait trois et que les trois m’ont eu à égale mesure. Bref, je redoute et ai hâte de passer des dizaines d’heures dans ce monde onirique en Septembre !

Et le troisième était plus un teaser qu’une annonce, mais bons dieux que ça donne envie ! Il ne m’a fallu que deux mots à l’écran pour que Babylon’s Fall passe de jeu très intriguant à must-play : Platinum Games. La seule chose que l’on sait en plus, c’est que le jeu prend place dans un univers médiéval-fantastique et l’esthétique me fait penser que la patte de Yasumi Matsuno ne trainait pas loin. Après, c’est peut-être juste une coïncidence, mais je veux y croire.

Limited Run Games : Erm bis…

Pas grand chose à signaler ici, même si je suis bien heureux de voir Yooka-Laylee sortir en boîte sur Nintendo Switch et aussi et surtout Dust : An Elysian Tail, a.k.a. un de mes jeux préférés de la Xbox 360, malgré le fait qu’il n’a jamais pu être fini à temps. Je me ferai un plaisir de le refaire et vais l’attendre au tournant.

Ubisoft : EVEN MORE GAMES EVERYWHERE !!!

Seconde meilleure conférence après Microsoft, Ubisoft avait là aussi tous les ingrédients d’un show qui reste dans les mémoires : une tonne de jeux, énormément de variété, du coeur et aussi un beau doigt d’honneur en direction de V. Bolloré en mettant « I’m Still Standing » d’Elton John en thème principal par rapport à l’abandon du rachat de la compagnie.

Après avoir vite expédié le nouveau Just Dance, Ubisoft est passé directement aux choses sérieuses en mettant en avant le très attendu Beyond Good & Evil 2. Encore une fois, nous avons eu droit à un court-métrage monstrueux avec un petit twist à la fin qui nous a tous pris de court. Puis on a eu le droit à une toute petite démonstration de la pré-alpha du jeu suivi d’un segment qui a malheureusement mené à pas mal de controverse avec l’annonce de la mise en place d’un dispositif où les fans pouvaient contribuer à la création d’assets pour le jeu. Des fan-arts, des musiques, des petites histoires, tout y passe et c’est techniquement rémunéré… Mais ça a aussi pour effet de faire bosser pas mal de créatifs dans le vent, puisque pas toutes les productions seront mises dans le jeu et ça ne fait que transformer les fans en potentiels salariés déguisés, mais sans la joie ni la sécurité de signer un contrat, même temporaire. Dans un sens, ça rendra le processus de production plus rapide, ça peut malgré tout permettre à certains artistes de pouvoir bien mettre en avant leurs créations et je sens que l’intention de l’équipe de Michel Ancel était bonne, mais la façon de faire et le côté lotterie/concours de fan-art me dérange tout de même un peu. Mais dans tous les cas, j’attends toujours énormément le titre et ai hâte de voir ce que va donner le produit fini (d’autant plus qu’il est en parti fait à Bordeaux #BORDEAUXREPRESENT!!!)

Le second jeu qui m’a bien donné envie était Trials Rising. C’est du Trials. C’est sur Nintendo Switch. C’est tout ce qu’il y a à savoir !

Le troisième jeu n’est pas tant un jeu plus qu’il n’est une extension d’un jeu déjà fini et critiqué ici : Mario + Rabbids : Kingdom Battle – Donkey Kong Adventure. Cette extension promet déjà d’être massive et propose plus de contenu pour un jeu que j’avais adoré à l’époque. De plus, le fait d’avoir invité Grant Kirkhope sur scène était un détail plus qu’appréciable et j’ai hâte d’écouter les nouvelles pistes qu’il nous aura pondu.

Le titre suivant que j’ai retenu était Transference, qui m’avait déjà tapé dans l’oeil l’an dernier. Un jeu d’horreur en VR co-créé avec le studio d’Elijah Wood, Transference nous promet une expérience des plus particulières avec la visite de l’esprit de gens plus ou moins dérangés et des cutscenes façon FMV avec de vrais acteurs. On dirait un mix entre Psychonauts et Inception et ça me donnerait presque envie de mettre la main sur un PS VR, au même titre que deux jeux qui arriveront un peu plus bas.

Puis est arrivée la plus grosse surprise du show : Starlink, ou No Man’s Sky, mais avec un véritable gameplay et une histoire. Encore une fois, le titre m’avait pas mal intéressé l’an dernier avec son petit côté Skylanders pour fans de gunpla (fans de construction de maquettes Gundam), mais ils se sont dépassés en introduisant un petit élément que personne n’avait vu venir.

Je me souviens de ma réaction au début du teaser. Je me suis tourné vers ma copine en entendant les voix de personnages que je reconnaissais un peu trop en rigolant « Pffrt, on dirait qu’ils font leur Star Fox », uniquement pour hurler un bon gros « WHAT THE F- » lorsque Fox Mc Cloud est bel et bien apparu à l’écran. Oui, Starlink sur Nintendo Switch sera un spin-off non officiel de Star Fox et vous pouvez être sûrs et certains que je mettrai la main dessus le jour de sa sortie, et pas que parce que le jeu vient avec une véritable figurine de l’Arwing de Fox, mais aussi parce que le jeu a quand même l’air vachement sympa.

Sony : Les Quatre Fantastiques

Sony avait annoncé la couleur en amont : leur conférence cette année ne serait focalisée que sur quatre gros jeux : The Last of Us : Part II, Ghost of Tsushima, Death Stranding et Marvel’s Spider-Man. Et, pour le coup, The Last of Us et Death Stranding ne m’ont pas vraiment enthousiasmés. Le premier est beauuuucoup trop violent à mon goût (j’avais fait le premier), tandis que le second reste beaucoup trop cryptique pour que je puisse vraiment m’enthousiasmer.

Cependant, cela veut aussi dire que Ghost of Tsushima m’a vraiment donné envie. Son ambiance, son univers et le gameplay méthodique plus le fait que ce soit développé par Sucker Punch (inFamous et la première trilogie Sly Cooper) sont de bons arguments en faveur du jeu.

Spider-Man semble tout aussi appétissant, avec un gameplay qui me rappelle énormément Spider-Man 2 sur PlayStation 2, mais en bien plus dingue et l’idée de voir une bonne partie des méchants les plus connus de la série me donne juste envie de me téléporter en Septembre et probablement mourir, puisque le jeu sort exactement en même temps que Dragon Quest XI… Yay.

Mais Sony n’a pas que présenté ces quatre titres, puisque dans les cinq jours précédant la conférence la compagnie a révélé cinq jeux. Et de ces cinq jeux, j’en ai retenu deux.

Le premier est Tetris Effect. Alors certes, sortir un Tetris après les excellentissimes Tetris DS et Puyo Puyo Tetris peut sembler redondant, mais il faut savoir que cette nouvelle expérience est non seulement conçue pour le PS VR, mais est créée par… Tetsuya Mizuguchi, créateur de Rez et Child of Eden. Autant dire que l’on aura droit à un jeu ultra psychédélique et les premiers retours étaient tellement positifs que ça me donne une raison de plus pour craquer pour un de ces casques dans un futur plus ou moins proche.

Le second titre qui m’a pas mal intrigué était Ghost Giant. Encore un jeu PS VR, mais aussi et surtout un jeu extrêmement adorable qui donne la sensation de jouer à un de ces vieux god games où l’on peut influencer le monde sans vraiment être là.

Enfin, dernier titre a être étrangement passé inaperçu et qui pourtant me botte énormément est Control, le nouveau titre de Remedy. On y incarnerait une personne douée de pouvoirs psychiques devant s’échapper d’un centre de recherches et non seulement ça joue avec notre perception du réel avec un niveau technique assez dingue, mais ça me rappelle un peu Second Sight sur GameCube, donc c’est toujours un plus.

Nintendo : FunLand WonderLand

Si vous me connaissez, vous saurez que Nintendo et moi, c’est plus ou moins une très longue histoire d’amour (20 ans déjà depuis mon premier Game Boy…) et il est rare que je sois déçu. Même quand le show qu’ils présente n’est pas à la hauteur des attentes démesurées qu’on leur accorde 100% du temps.

Pour le coup, j’ai eu de la chance d’être tombé la veille sur une info d’une personne assez fiable en termes d’infos censées rester secrètes (Liam Robertson, a.k.a @Doctor_Cupcakes sur Twitter), qui avait annoncé que le Direct de cet E3 ne serait pas le plus fou au monde. Je suis donc arrivé devant ce Direct avec des attentes revues à la baisse et suis ressorti plutôt satisfait.

Alors certes, on aurait quand même voulu en avoir plus, mais le Direct a ouvert sur une nouveauté nommée Daemon X Machina, ou comme j’aime bien l’appeler « Zone of the Enders avec ce qui semble être un bon gameplay ». Un jeu de robots géants avec Yusuke Kozaki au character design est toujours un bon point à mes yeux et j’ai hâte d’en voir plus.

Xenoblade Chronicles 2 a refait parler de lui par le biais d’un trailer montrant enfin ce à quoi ressemblera la tant attendue extension incluse dans le season pass… Et bons dieux que ça a l’air monstrueux ! Je ne vais pas entrer dans les détails pour ne pas spoiler, mais sachez juste qu’il s’agit d’une toute nouvelle histoire et que cette nouvelle histoire sera carrément vendue en boîte sur sa propre cartouche pour ceux qui auraient la flemme de faire le jeu original (ce qui serait débile), les collectionneurs ou bien ceux qui souhaitent conserver de l’espace de stockage sur leur console. Bref, ça promet d’être un bon gros morceau et ça sort… Le 14 Septembre, soit 10 jours après Dragon Quest XI… Et mer-

Ensuite, on a eu le droit à une petite info sur Pokémon Let’s Go Pikachu/Evoli : Mew sera inclus dans chaque Pokéball Plus. C’est plutôt cool et c’est une excuse de plus pour mettre la main sur ce Joy-Con improvisé.

Le jeu suivant sur la liste est le très attendu Fire Emblem : Three Houses. Premier épisode de la série sur console de salon depuis Radiant Dawn (sorti il y a 11 ans… Aïe), Three Houses nous fait s’affronter trois factions et propose pour la première fois de nous battre contre de véritables armées AVEC notre propre armée ! De plus, il est possible de se balader dans des hubs en 3D, ce qui est toujours cool. Comme on pouvait s’en douter, le jeu sortira au printemps 2019, donc on aura le temps de le voir venir.

Le jeu suivant à m’avoir tapé dans l’oeil est Killer Queen Black, portage amélioré d’un jeu d’arcade récent où l’on incarne des ouvriers d’une ruche aux prises avec une autre équipe d’abeilles. La particularité de ce jeu est que, comme Towerfall, le principe est simple, les matchs rapides et la profondeur impressionnante, puisque, pour gagner, on a le choix entre ramener un certain nombre de baies dans notre camp, tuer la reine trois fois ou bien mener un escargot vers sa laitue. La coordination et l’improvisation sont la clé de la victoire et il y a moyen pour que ça crée des matchs intenses si 8 joueurs sont réunis.

On a ensuite eu le droit à une courte vidéo mettant en avant 24 jeux à venir dans un futur plus ou moins proche. Ceux que j’ai retenus sont bien évidemment Dragon Ball FighterZ, que l’on attendait tous comme le Messie à emporter partout, The World Ends With You – Final Remix, Megaman 11 et, surprise : Wasteland 2.

Puis est enfin arrivé le gros morceau : Super Smash Bros. Ultimate ! On aura appris que ce n’est pas un portage, mais un tout nouveau jeu qui se veut être une célébration de tout ce que la série nous a apporté et très certainement une belle lettre d’adieu d’un Masahiro Sakurai qui aurait bien besoin de passer à autre chose.

Tout y est : tous les personnages de tous les épisodes sont de retour (y compris mon husbando Wolf), une grande partie des stages et des objets et même le wavedash revient pour le plus grand plaisir des casse-bu… Fans de Melee. Le jeu semble plus rapide que le précédent épisode et Brawl et quasiment tout le monde a été retravaillé pour offrir un ensemble plus équilibré et offrir un sentiment d’inédit.

Oh, et Ridley est enfin là.

Je ne vais pas m’étendre dessus, mais sachez que je compte y jouer le plus longtemps possible cette semaine pour vous offrir mon ressenti. Et j’ai tellement hâte !

En dehors des Conférences, les plus petites surprises

Je dois avouer que je n’ai pas eu trop l’occasion de suivre le flot incessant de news, donc je vais me contenter de vous parler des titres qui ont réussi à bien capter mon attention.

On commence assez simplement par l’annonce de la date de sortie de Soul Calibur VI, qu’une certaine personne qui donne son nom à ce blog doit très probablement attendre avec une impatience monstre. Le jeu sort le 19 Octobre sur PS4, Xbox One et PC et promet des joutes monstrueuses avec un niveau de polish visuel jamais atteint dans la série et un retour de la nervosité et la rapidité du II. D’ailleurs, si vous voulez en savoir plus, je ne peux que vous conseiller de (re)lire l’interview de Motohiro Okubo, réalisée par la big boss herself !

De mon côté, c’était plutôt un autre jeu de baston de Namco Bandai qui avait accaparé mon attention : My Hero : One’s Justice, l’adaptation du génialissme manga My Hero Academia. Pourquoi le nom a été changé ? Comme pour les jeux l’Attaque des Titans, j’imagine que ça a à voir avec des lois internationales de copyright et des différents détenteurs qui exercent un peu trop de pression. C’est assez fascinant et stupide, mais bon, passons… One’s Justice a l’air d’être un de ces jeux de baston d’anime assez lambda, mais qui se destine plus ou moins qu’aux fans de la série. Je suis un de ceux-là, donc je ne peux qu’être intéressé, sachant en plus que le jeu couvrira visiblement la série jusqu’au tome 11, soit le meilleur et avec un certain personnage ultra maléfique qui sera mon main parce que costard et parce que méchant (même si en vrai, mes personnages complémentaires/préférés restent Izuku/best girl Ochaco/All-Might/Eijiro/Katsuki/Tsuyu/Tokoyami… Tout le monde, en fait). Le jeu sort à la fin de l’année et j’ai hâte de mettre la main dessus !

Le suivant sur la liste est, surprise surprise, un jeu bordelais (#BORDEAUXREPRESENT) ! A Plague Tale : Innocence est le dernier bébé d’Asobo, qui laisse tomber les univers enchanteurs de Disney au profit de la France au Moyen-Âge, durant la belle et charmante période de la peste noire ! On en sait encore bien peu sur ce titre mystérieux autre que les rats sont littéralement partout et sont prêts à vous bouffer au moindre instant d’inattention. Le jeu sort en 2019 et je suis très curieux d’en voir plus.

Encore une non-surprise : Yakuza Kiwami 2, qui sort fin Août… Pile une semaine avant Dragon Quest XI… Urgh. Ce remake du second épisode fait comme le premier Yakuza Kiwami, à savoir remettre les graphismes au goût du jour et rajouter tellement de contenu annexe que l’on aura encore l’impression d’être gâtés. C’est du Yakuza, donc c’est forcément bien. D’ailleurs, en parlant de Yakuza…

Fist of the North Star : Lost Paradise a été annoncé en Occident pour le 2 Octobre ! Ce nouveau jeu reprenant les aventures de Kenshiro, plus connu chez nous comme étant Ken le Survivant a été développé par l’équipe derrière la série Yakuza, donc les chances pour que ça ne soit pas terrible sont plus ou moins nulles. Oh et fun fact : Kenshiro est doublé par le même acteur que Kazuma Kiryu, protagoniste principal de la série Yakuza et badass ultime, dooonc on peut dire que l’un est un spin-off de l’autre !

Toujours chez SEGA (décidément), Valkyria Chronicles 4 a fait une courte apparition à l’E3 le temps d’un trailer ! Toujours annoncé pour un vague « Automne 2018″, cet épisode annonce un retour au sources plus que bienvenu, quitte à être une sorte de Valkyria Chronicles 1.5 ignorant ses suites… Ce qui tombe bien, vu que les suites n’étaient soit pas sorties, soit étaient bien en deçà du premier ! Le jeu sort sur PS4 et Nintendo Switch et, truc cool, il sera aussi traduit en français ! Autant dire que j’ai très hâte de le faire !

Les trois jeux à surveiller absolument (d’après moi)

3 : Tunic

Y’a un renard. Enough said.

2 : Kingdom Hearts III

Parce que ça fait 12 ans qu’on l’attend. Parce que je veux connaître le fin mot de l’histoire. Et parce que ça promet d’être glorieusement stupide et émouvant.

1 : Super Smash Bros. Ultimate

C’est Super Smash Bros. Voilà.

Benjamin « Red » Beziat

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>