Kayane

News

M U R D E R, un jeu de rôle narratif bordelais sans combat annoncé !

Murder 2

Ça doit bien faire une année, voire deux que je suis au courant de l’existence du studio Big Bad Wolf, mais jamais je n’ai su ce qu’ils faisaient. La seule chose que je savais d’eux, c’était que le studio était fondé par des anciens d’Ubisoft et Cyanide, que c’était basé à Bordeaux et qu’ils bossaient sur un projet de « RPG Narratif innovant » utilisant une technique d’éclairage des surfaces plutôt révolutionnaire nommée le PBR (Gamekult avait fait un très bon article détaillant ce processus il y a… Plus de deux ans… Huh). En dehors de ça, mystère.

Heureusement pour ma santé mentale, ce mystère n’a désormais plus lieu d’être, puisque Big Bad Wolf vient de révéler leur projet, sobrement appelé…

M  U  R  D  E  R

Le jeu a trois particularités : il s’agit d’un RPG Narratif dénué de tout combat où la parole tient une place primordiale, mais où il y a tout de même différentes classes allant du diplomate au manipulateur. Encore plus intriguant, il s’agira d’un Huis-clos, signifiant que toute l’intrigue prendra place dans un lieu bien défini. Et, heureuse coïncidence, l’histoire se déroulera durant la Révolution Française, à trois jours de la décapitation de Louis XVI. Je dis heureuse coïncidence, car il s’agit du troisième jeu français actuel d’assez grosse envergure se déroulant à une époque similaire, semi-réaliste, semi-fantastique avec Vampyr des parisiens de Dontnod (Life is Strange, Remember Me) et A Plague’s Tale des… Bordelais d’Asobo (Fuel, une tripotée de jeux Disney et actuellement en train de travailler sur des applications pour Hololens).

Murder

Là où les choses deviennent très intéressantes avec M  U  R  D  E  R et qui font bouillir mon sang d’auteur d’excitation, c’est que le jeu n’est non pas décrit comme un jeu de choix, mais un jeu de Conséquences (un thème qui m’est très, très cher). Chacune des décisions que l’on prendra aura des répercutions plus qu’importantes pour le reste du monde, car ceux avec qui l’on converse ne sont autre que de grandes figures historiques, comme George Washington ou bien Napoléon Bonaparte. Rien que ça. Pourquoi sont-ils tous réunis ici ? Pour l’instant, on ne le sait pas encore, mais au vu du titre du jeu, j’aurais envie de dire qu’il s’agit d’une histoire de meurtre.

Aucune date de sortie précise n’a été annoncée, mais on sait déjà que le jeu sortira sur PS4, Xbox One et PC. Et une autre chose est sûre, si je peux en avoir l’occasion, je me pointerai aux portes de ce studio avec un paquet de cannelés sous le bras pour tenter d’en savoir plus, parce que cette annonce m’a rendu encore plus curieux qu’auparavant ♪

Benjamin « Red » Beziat

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>