Kayane

Blog

[Micro-analyse] Nintendo ne tiendra pas de conférence à l’E3… En quoi est-ce un drame ?

E3 Reggie Fight

Cette semaine a été plutôt chargée pour le monde du jeu vidéo. Pas mal de compagnies ont mis en ligne leurs rapports annuels à destination des investisseurs. Comme d’habitude, entre des statistiques inintéressantes pour le commun des mortels et des mots doux pour demander aux habitants des places boursières de continuer à acheter des actions se trouvent des petites annonces discrètes et des teasers quant aux actions que les compagnies mettront en place dans les mois à venir.

Et parmi ces compagnies, Nintendo a profité de cette occasion pour faire quelques annonces plus ou moins intéressantes : Miitopia, Hey! Pikmin et L’infernal programme d’entraînement cérébral du Dr Kawashima : Pouvez-vous rester concentré ? sortiront le même jour que la New Nintendo 2DS XL, Super Bomberman R s’est venu à un demi-million d’exemplaires sur l’eShop et il n’y aura pas de conférences E3 cette année. En lieu et place, on peut imaginer un Digital Event (un très gros Nintendo Direct) couplé à trois jours non-stop de Nintendo Treehouse pour découvrir plus en profondeur les jeux annoncés.

Comme d’habitude, les gros sites ont annoncé la nouvelle comme s’il s’agissait de quelque chose de dramatique, alors que ça fait maintenant des années que Nintendo a arrêté d’utiliser le format de conférence classique. Pourtant, que se passe-t-il la plupart du temps dans les bilans post-E3 ? Nintendo et Sony sont annoncés gagnants.

Quand on y repense, c’est carrément une bonne chose que ce format ait été abandonné : le Digital Event, c’est l’occasion de sortir un véritable show maîtrisé de bout en bout. On peut y caser des sketchs, éviter des problèmes techniques qui rendent les présentations particulièrement gênantes (qui se souvient de la démonstration ratée de The Legend of Zelda : Skyward Sword, de Wii Music ou bien chez Microsoft des looooongues présentations Hololens et Kinect, où chaque minute passée nous donnait conscience de notre propre mortalité) et aussi et surtout éviter ces moments de remplissage où l’on nous assomme de chiffres car il faut gagner du temps car la salle a été louée pour une durée déterminée et que l’on n’a pas grand chose de concret à montrer.

jim_henson_company_nintendo_e3_puppets

Et… Ça peut permettre de dissimuler une vérité qui aura brisé le coeur de nombreuses personnes à postériori…

D’un point de vue plus pragmatique, ça permet aussi à Nintendo de mieux gérer son budget. Louer une salle comme le Nokia Theater coûte une blinde en plus de l’espace sur le salon en lui-même (et la décoration, puisque les stands de Nintendo sont souvent des merveilles visuelles) et les journalistes eux-mêmes trouvent le format conférence dépassé. Combien de témoignages ai-je pu voir sur Twitter de journalistes et de blogueurs disant que ce serait plus pratique pour eux de rester tranquillou à la maison et regarder le direct comme tout le monde. Après tout, être dans le théâtre, c’est la garantie de ne pouvoir rien faire à part tweeter et laisser les collègues restés à la rédac’ se répartir les articles à écrire à l’instant T. Le seul avantage pour eux, c’est d’être à Los Angeles et de pouvoir ensuite jouer aux jeux présentés sur le salon, mais la conférence en elle-même est plus ou moins une perte de temps.

(D’autant plus que pour les journalistes n’ayant pu aller à L.A., Nintendo organise des sessions preview dans la plupart des capitales européennes dans les semaines qui suivent l’E3. Pour le coup, ça ne concerne que Nintendo, mais ça reste un argument de moins pour dépenser des milliers d’euros en transport et hébergement, même si les reportages se font pour le coup en différé… Ce qui n’est pas une si mauvaise chose en y repensant, puisque suivre l’actu lors d’un salon comme l’E3 est un équivalent de l’enfer et tout le monde se marche dessus pour faire parler de lui. Faire parler de ses produits les jours qui suivent leur permet une vie médiatique prolongée et leur évite de tomber dans l’oubli, donc c’est tout bénef’.)

Avec le Digital Event, Nintendo gagne sur tous ces points. De plus, le Treehouse permet aux joueurs de se donner une meilleure idée des jeux à venir. Alors certes, ça reste une « présentation maison », donc forcément le point de vue sera biaisé à coups de « hé, regarde comment que c’est bien » alors qu’ils peuvent potentiellement présenter un titre qui se prendra des caisses monstrueuses à sa sortie ou bien que les previews des journalistes présents sur place seront plus mitigées. Mais quoi qu’il en soit, le joueur est bien plus « chouchouté » par Nintendo que par les autres constructeurs, qui pour l’instant n’ont pas encore employé cette tactique.

Bref, tout ça pour dire que je ne comprends pas pourquoi tout le monde fait tout un fromage à propos de l’absence de conférence de la part de Nintendo, puisque au contraire, c’est la meilleure chose que la compagnie puisse faire. Alors certes, ça rend la chose plus froide, calculée et contrôlée, mais c’est justement le but. En optant pour un format contrôlé, on évite ainsi les bourdes qui vaudront d’être moqué pendant les années qui suivent et ça évite (normalement) que le joueur ne s’endorme en plein milieu, rendant ainsi son bilan final plus positif.

(Même si bon, en y repensant, ça serait bien que cette année ils mettent un orchestre symphonique en fond, parce que la conférence E3 de Sony l’an dernier était monstrueuse sur ce plan là.)

Benjamin « Red » Beziat

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>


  1. LeyluIAA le 5 mai 2017 à 9 h 29 min

    Et désolé pour les fautes :/

    créés => créent


  2. LeyluIAA le 5 mai 2017 à 9 h 26 min

    La phrase que tu mets entre parenthèses à la toute fin de ton article argumente déjà très bien à elle seule pourquoi il serait bien que Nintendo refasse des conférences.

    Une conférence, c’est une ambiance, c’est une atmosphère, et les annonces, les nouvelles, y ont une saveur vraiment particulière.

    Les conférences créés de l’engouement, les joueurs et journalistes du monde entier veulent les voir, telle une messe annuelle!

    Le digital event est certes maitrisé (notamment au niveau du rythme), mais le prestige n’est pas le même, de mon point de vue. Et avec tous les Nintendo Direct qui sont fait dans l’année, ces événements numériques sont banalisés.

    Je trouve en fait que le Digital Event minimise les annonces qui seront faites. Je m’attendrais à du lourd si Nintendo serait revenu dans les conférences, mais là je ne sais pas trop à quoi m’attendre.

    Enfin, ce n’est que mon avis :)

    Très bon article en tout cas!