Kayane

Blog

Les jeux à surveiller absolument en 2017 !

nintendo-stalker

2016 est déjà/enfin bientôt terminé et, comme la tradition le veut, il est temps pour nous de regarder avec des yeux remplis d’espoir ce qui nous attend dans les douze prochains mois. Et là où j’en ai bavé pour trouver dix jeux marquants cette année, la liste de ceux qui suivent m’est venue spontanément. Et, encore une fois, je remarque que ceux qui disent que le jeu vidéo japonais est mort ne savent pas de quoi ils parlent, puisque, comme vous le constaterez bien vite, une grande majorité de la liste n’est constituée que de ça ! Certes, mes goûts personnels entrent aussi grandement en compte là-dedans, mais ça prouve à quel point ce pays en a encore dans le ventre et a le potentiel de m’émerveiller/prendre aux tripes.

On va faire ça en deux temps : un top 5 des jeux qui m’ont fait grimper ma barre de hype à un niveau tel que je camperai devant ma boutique de jeux le jour de leur sortie, puis une liste sans ordre particulier de jeux à surveiller, parce que même s’ils ne m’émoustillent pas autant que le top 5, ils me donnent quand même sacrément envie. Le plus drôle dans cette histoire, c’est que 5% de ce qui avait constitué ma liste d’attentes pour 2016 va se retrouver ici à cause des reports. Hooray !

Le Top 5 des jeux les plus attendus de 2017 !

5 : Shiness

Shiness

Pendant tout 2016 je l’aurai attendu, celui-là, uniquement pour voir mon attente réduite en poussière à la dernière minute. Bon, ce n’est pas trop grave, puisque Enigami a visé très gros pour leur jeu et m’est avis qu’ils bossent d’arrache-pied pour le finir vite et bien. Et puis bon, je suis patient, donc si le repousser permet d’en faire un produit encore meilleur et fini (coucou FF XV), c’est pour le mieux.

4 : Les surprises du line-up de la Nintendo Switch

nintendo-switch

Ce n’est une surprise pour personne, je pense : je suis un gros fan de Nintendo. Le genre de fan qui débarque à ta soirée quizz et qui pourrit l’ambiance parce qu’il répond à toutes les questions avant même que le gars qui les pose n’ait eu le temps de les finir (et c’est encore pire en blindtest, où je peux parfois reconnaître des morceaux dès la première note). Donc oui, je triche sur cette position, car on n’en sait encore absolument rien et on n’en saura rien avant le 13 Janvier, mais m’est avis que la Nintendo Switch possèdera non seulement un line-up bien sympa, mais aussi tout un tas de jeux sur la durée. Après tout, si Nintendo a purement et simplement abandonné la Wii U à partir de Mai dernier, j’imagine que c’est pour préparer un maximum de jeux pour éviter que la Switch ne connaisse la même traversée du désert que son prédécesseur quelques semaines après son lancement. En tout cas, on sait que l’on aura un Mario et que Retro Studios nous réserve une petite surprise. Peut-être aussi Monolith et Next Level Games, même si pour ces derniers, ça attendra sûrement 2018/2019, étant donné qu’ils ont à peine fini Metroid Prime Federation Force. Bref, m’est avis que l’on risque d’avoir la tête qui tourne le 13 Janvier ♪

3 : The Legend of Zelda : Breath of the Wild

Zelda NX

Mettre BotW dans ce top était une évidence. C’est Zelda ! Alors certes, c’est de l’open world, donc il y a des chances pour que ça me les brise au bout de quelques heures, mais c’est Zelda, donc ça devrait quand même passer.

Ce que j’en attend, c’est la promesse des très nombreux donjons et un univers à la fois dévasté et prenant, avec notamment un peuple Piaf 2.0 encore plus cool que dans Wind Waker et des outils encore plus fous qu’avant. Le fait que l’on doive improviser avec ce que l’on a sous la main est plutôt cool, même si je sens que ça va causer pas mal de crises de nerfs et… Un Zelda portable de cette trempe avec la version Switch, c’est juste super cool ! En fait, en y repensant, on a vu pas mal de choses déjà, mais j’ai toujours cette sensation qu’on n’en sait rien, ce qui est plutôt bon signe.

2 : NieR Automata

nier-automata

Ceux qui n’ont pas fait NieR trouveront l’inclusion de ce jeu dans la liste assez étrange. Mais ceux qui ont fait NieR diront qu’il n’est pas assez haut dans la liste. NieR était un jeu exceptionnel. Un diamant brut et brutal qui faisait ce qu’il voulait et ne respectait ni les émotions du joueur, ni les règles les plus élémentaires du jeu vidéo. Un sale gosse qui a marqué tous ceux qui l’ont essayé (on peut faire du DRIFT AVEC UN SANGLIER !!!).

Donc savoir que non seulement ce jeu aura une « suite », mais que cette suite est co-développée par Platinum Games et a un chara design supervisé par Akihiko Yoshida (un petit artiste qui n’a fait que bosser sur Vagrant Story, Final Fantasy Tactics, Final Fantasy XII, Bravely Default et Crimson Shroud… Petit artiste, quoi)  ne peut que nous injecter d’un supplément de hype et nous faire convulser de plaisir. Encore une fois, on ne sait pas grand chose de ce jeu, et c’est justement pour le mieux, car NieR était un jeu très surprenant (au point qu’il s’agisse du seul jeu qui a ce jour a manqué de me faire vomir, c’est dire) et j’espère sincèrement que Yoko Tarô nous réservera ici aussi des surprises bien morbides comme il faut.

Let the madness begin !

1 : Persona 5

Persona 5

Instant confession : je n’ai jamais eu la courage de finir un Persona… Ni un Shin Megami Tensei, d’ailleurs. Je sais, je sais, hérésie, tout ça, mais justement, je compte sur Persona 5 pour combler ce manque de classe, car celui-ci a tout ce qu’il faut pour m’attirer, principalement l’enrobage ultra classe et le thème des « kaito » a.k.a. les voleurs masqués. Bon, je sais aussi que je mettrai un temps fou à le finir, puisque très rares sont les jeux dans lesquels j’ai investi plus de 80 heures en dehors de Super Smash Bros., mais je sens que je finirai celui-là, surtout vu qu’il semble proposer une histoire vraiment sombre et mature, à l’instar de la majorité de ses prédécesseurs, donc c’est tout bénef’. Ça et puis il y a Morgana, et ça, c’est un argument de vente imparable.

Bref, voici la liste des jeux que j’attendais le plus. Maintenant, place à ceux qu’il faudra surveiller absolument en 2017 :

L’instant CyberConnect 2

Project Venom

Project Venom 4

Ce n’est pas un secret : je suis un très gros fan de CyberConnect 2. Ce sont eux qui ont compris ce qui faisait l’essence de Naruto avec la série des Ultimate Ninja Storm et ils ont même compris l’essence des anime au travers de leurs productions originales, comme dot.hack, Asura’s Wrath et aussi et surtout Solatorobo : Red the Hunter.

Project Venom est leur nouveau projet original et semble lorgner trèèèès fortement sur les oeuvres du Studio Ghibli, notamment Näusicaa de la Vallée du Vent.

On sait très peu de choses autour de ce projet en dehors du fait qu’il s’agisse d’un « shoot-them-up cinématique » et connaissant leur goût très prononcé pour le genre (coucou Asura/Solatorobo/Naruto), il y a moyen pour qu’ils fassent quelque chose de plaisant pour les spectateurs, voire peut-être même faire quelque chose un peu plus potable, puisque même si les sections des jeux sus-cités étaient cool, ils étaient quand même sacrément mous du genou. Injectez un peu de After Burner ou Space Harrier et on pourra parler ♪

Strelka Stories

strelka-stories-4e26154ce3cdf

Oui, je sais, le projet est très certainement mort et enterré, mais j’y crois toujours…

Pour ceux qui ne connaissent pas la petite histoire, Strelka Stories avait été annoncé peu avant le lancement de Solatorobo en Europe. Il avait été décrit comme l’évolution logique de la série Little Tail, car là où Tail Concerto était destiné à un très jeune public et était inspiré par les Miyazaki des années 80 et Solatorobo visait un public adolescent biberonné au Shônen, Strelka Stories, lui avait pour ambition d’être le Evangelion de la série, taillé pour un public mature et adulte… M’est avis que le projet était un poil trop ambitieux et a vite été débranché, mais bon, avec le succès d’un Zootopie ayant atteint le milliard de dollars au box-office, il est tout à fait possible que Namco Bandai revienne vers le studio pour leur donner un timide feu vert. Peut-être. Éventuellement. J’espère…

Eh, au pire, je compenserai avec Leo Davis et Les Chroniques de Loutre-Monde ♪

Final Fantasy VII : Remake

FFVII_Remake_Cloud

Eh oui, même si techniquement le Remake de FF VII reste Square Enix, CyberConnect 2 est pas mal impliqué dans le projet. Après tout, le studio a déjà fait le « runner » mobile où Cloud fait joujou sur sa moto et m’est avis que ça les a fait entrer dans les petits papiers de Square.

Après, est-ce que le Remake sortira en 2017 pour célébrer les 30 ans de Final Fantasy ? J’en doute un peu. Beaucoup même. Mais bon, on peut toujours espérer que ce soit le cas, parce que j’ai vraiment envie de redécouvrir le jeu avec son gameplay d’un « nouveau genre » et de revisiter cette histoire sous un aspect plus « cinématique ». Ça peut donner quelque chose de cool.

Le coin « copinage » et jeux français

Pawarumi

pawarumi

Les trois jeux qui suivent proviennent tout droit des bonnes vieilles terres chocolatinières de Bordeaux. Le premier est Pawarumi, un shmup’ de Manufacture 43 à l’ambiance sud-américaine où l’on ressort des vieux artefacts maya pour aller défoncer les armées de tribus tribales pas très amicales.

Le jeu s’inspire des légendes du milieu, dont notamment le mythique Ikaruga et utilise un système de pierre-papier-ciseaux où chacune de nos trois armes permet de contrer efficacement une des deux autres et renforcer la dernière. Ça demande un petit temps d’adaptation et lorsque je l’ai essayé je me suis fait démolir bien comme il le fallait, mais il n’empêche que le jeu promet d’être fun. Bref, c’est un jeu à surveiller.

Orphan Age

Orphanage_1920

Vous voyez les Sims ? Vous voyez This War of Mine ? Eh bien mélangez les deux et ne mettez en personnages jouables que des enfants et vous avez Orphan Age, un jeu au concept des plus étranges venant du studio Black Flag, mais non moins intrigants. Pas non plus le plus gai de la liste, puisque l’approche se veut sérieuse et l’ambiance opressante, mais l’esthétique néon rend l’ensemble un poil plus respirable. Si vous faites parties des personnes aimant les jeux de gestion et de simulation, m’est avis qu’il vous faut surveiller ce titre de très près.

Dead Cells

dead-cells

Le jeu de Motion Twin qui fait toujours très grande impression partout où il passe. Imaginez Dark Souls X Castlevania X les tout premiers Prince of Persia et vous avez Dead Cells. Pour l’avoir essayé, je peux déjà dire que ce jeu me botte énormément tout comme il me tanne avec une facilité déconcertante, donc ce n’est probablement pas conseillé à tout le monde, mais ça fait le café. Un beau café goûteux et corsé, mais aussi un poil amer destiné à un public particulier, mais étrangement large, surtout grâce à un gameplay extrêmement souple et un personnage très maniable.

Wonder Boy : The Dragon’s Trap /Monster Boy & the Cursed Kingdom

wonder-boy-tdt monster-boy-and-the-cursed-kingdom

Le monde est fait de coïncidences. Parfois des coïncidences rigolotes et heureuses et parfois très tragiques. Dans le cas de Wonder Boy et Monster Boy, je ne saurais trop dire dans quelle catégorie la mettre puisque je ne connais pas les relations entre Lizard Cube (en charge de Wonder Boy) et The Game Atelier (qui s’occupe de Monster Boy), mais la situation n’en reste pas moins étrange [Note : The Game Atelier m’a gentiment répondu et précisé qu’ils étaient potes avec les gars de LC, donc c’est une situation vraiment heureuse et cool]. Dans tous les cas, les deux m’attirent, car il s’agit dans les deux cas de jeux se basant sur la série Wonder Boy, une série de platformers avec une mécanique de transformation assez intéressante qui avait fait sensation à l’époque. Le projet de LC est un plus-ou-moins remake du troisième épisode qui a pour lui des graphismes de dingue, tandis que celui de TGA est une suite de WB III et le studio a déjà eu l’occasion de faire ses preuves à de nombreuses reprises et a un bon petit palmarès derrière lui (et Monster Boy reste visuellement cool, bien évidemment). En fait, le seul truc qui me fait vraiment peur, c’est que l’un des deux cannibalise accidentellement l’autre, car les deux méritent d’exister et d’être joués par le plus grand nombre…

Le coin Square Enix

Kingdom Hearts 2.8 HD Prologue

Kingdom Hearts

Kingdom Hearts III en 2017 ? J’en doute. Et Square Enix semble aussi en douter, puisqu’il nous sort un simple apéritif sous la forme de A Fragmentary Passage, disponible dans la compilation 2.8 HD, qui a aussi l’air d’être un test de moteur déguisé, ainsi qu’un moyen de récupérer le feedback des fans pour rendre le troisième épisode encore meilleur. En tout cas, cette compil’ tombe bien, puisque je n’ai jamais eu l’occasion de faire Dream Drop Distance et même si c’est une histoire inutilement complexe, j’ai quand même envie de voir jusqu’où celle de Sora et Aqua va aller.

Dragon Quest VIII : L’Odyssée du Roi Maudit

dragon-quest-viii

Pour le coup, je triche un peu, puisque non seulement il s’agit d’un remake, mais aussi d’un jeu que je suis en train de faire en ce moment pour vous offrir la critique le mois prochain. Bien évidemment, parce que obligations contractuelles et parce que je ne l’ai pas encore fini je ne peux rien en dire de concret, mais la version originale a fait ses preuves à l’époque de la PS2, donc m’est avis que si vous êtes fan de RPG et que vous ne l’avez pas fait il y a plus de 10 ans (ouch), vous devriez considérer l’ajouter à votre liste.

Dragon Quest XI

dragon-quest-xi

Quelque chose au fond de moi me dit que l’on n’aura pas cet épisode avant au moins début 2018, mais je le pose quand même là. Au cas où.

Premier véritable épisode sur console de salon depuis… Bah le VIII (le X étant un MMO, il ne compte pas), Dragon Quest XI proposerait un retour à une source dont il ne s’est jamais véritablement éloigné en plus d’être un hommage à la série en général, avec trois version différentes proposées, dont deux sur la même cartouche ! Car, étonnamment, la version 3DS nous proposera non seulement l’aventure dans un style chibi proche du remake du VII et du IX, mais aussi dans un style rétro rappelant le VII sur PlayStation. Ajoutez à ça une version PS4/Switch avec des graphismes et proportions plus réalistes sublimées par le moteur Unreal Engine 4 et vous avez l’embarras du choix !

Reste maintenant à voir si l’histoire se rapproche plus du VII et du IX que du VIII en terme de structure, mais, dans tous les cas, m’est avis que ça restera un jeu absoglument glorieux.

Le coin des huit derniers

Ni No Kuni II : Revenant Kingdom

ni_no_kuni_ii_revenant_kingdom

Le premier Ni No Kuni était… Une assez bonne surprise. La première partie de ce jeu était fantastique, mais tout ce que la version PS3 avait ajouté par rapport à la version Nintendo DS tenait assez moyennement la route. Certes, elle offrait des pistes plus qu’intéressantes, mais on sentait que ça avait été rajouté à la dernière minute, donnant à l’ensemble du jeu un petit manque de cohérence. Est-ce que ça veut dire que je n’ai pas confiance en Level-5 pour cette suite ? Bien évidemment que non, autrement le jeu ne serait même pas sur la liste ! L’histoire contée ici s’annonce assez sympa et je suis curieux de voir la direction qu’elle peut prendre, même si pour ça, je sens que je vais mettre de côté tout ce que j’avais vu dans le premier épisode, parce que j’ai le pressentiment qu’il s’agira d’une de ces suites ne respectant pas vraiment ce qui a été établi dans le premier et qui aurait tout aussi bien pu se passer dans un autre monde.

Gravity Rush 2

gravity-rush-2

Le premier Gravity Rush possédait un univers original et des musiques absolument dingues, mais un gameplay un peu moyen. J’imagine que pour la suite, ça aura été en grande partie corrigé et l’histoire semble ici un peu plus travaillée, donc m’est avis que je le ferai. Peut-être pas à sa sortie, mais je le ferai un de ces quatre.

Night in the Woods

Night in the Woods

Encore un de ces jeux dont je ne sais pas grand chose, mais dont l’esthétique et la thématique sont suffisantes pour me le vendre. Night in the Woods a l’air de faire partie de ces jeux vraiment personnels racontant une histoire qui tenait vraiment à coeur à son auteur, puisqu’il y parle de l’adolescence et des difficultés qui y sont liées, chose que l’on ne voit pas toutes les quatre semaines dans le milieu du jeu vidéo. Et c’est sans compter sur sa direction artistique complètement dingue qui certes ne plaira pas à tout le monde, mais qui a le mérite d’être plutôt unique.

Shenmue III

shenmue-3

Un autre titre pour lequel j’ai des doutes quant à une sortie en 2017, mais il n’en reste pas moins impressionnant que ce titre ait enfin une opportunité de voir le jour. Rien que pour l’Histoire que le jeu traîne derrière lui, Shenmue III m’intéresse. Après, il faut savoir que je n’ai fait aucun des deux précédents, donc bon, je dois avouer que je ne suis pas autant hypé que ça. D’ailleurs, une sortie de Shenmue I et II en version adaptée aux téléviseurs HD serait cool. Pas non plus un remake onéreux, mais juste une version un minimum potable serait cool à avoir…

Yooka-Laylee

yooka-laylee

Banjo-Kazooie et moi, ça aura été pas moins de quatorze ans d’une longue histoire de haine devenue amour. Depuis que je l’ai fini, il s’est retrouvé catapulté au sommet de ma liste de mes jeux préférés et c’est bien la raison pour laquelle j’ai vraiment hâte de jouer à Yooka-Laylee. Après, pour être parfaitement honnête, je dois avouer que j’ai pas mal de craintes autour de ce jeu, notamment dans le fait que j’ai la sensation que ce jeu va manquer de personnalité dans ses niveaux qui seraient trop gros pour être intéressants, mais je peux tout à fait me tromper. Dans tous les cas, ça reste un Banjo 3 non officiel fait par une partie de l’équipe responsable des jeux originaux, donc ça reste à surveiller.

Yakuza Zero/Kiwami

yakuza-kiwami

La série des Yakuza est une des séries les plus fascinantes qui existe. Les scénarios sont toujours excellents et dotés d’une maturité d’écriture et de rythme rarement vus ailleurs. Si ça veut prendre son temps et établir des « scènes inutiles » pour construire ses personnages, ça le fait sans hésiter. Et c’est sans mentionner Kazuma Kiryu, le plus grand badass du jeu vidéo !

En attendant donc la conclusion de la série avec l’épisode 6 prévu pour 2018, 2017 sera l’année du retour aux bases avec en Janvier l’inédit Yakuza 0 contant les origines du Dragon de Dojima, ainsi que de Goro Majima, l’équivalent sympathique du Joker, puis l’été prochain de Yakuza Kiwami, un remake complet du premier épisode sorti il y a plus de 10 ans. Bref, si vous aimez casser les tronches de petites crapules à coup de bicyclette, vous aurez de quoi vous faire plaisir !

Hellblade : Senua’s Sacrifice

hellblade

Le dernier jeu sur la liste, Hellblade est le « jeu indé le plus coûteux » de ces dernières années. Ninja Theory s’est fait un peu d’argent avec la plupart de ses jeux et compte bien l’utiliser pour réaliser un de ses rêves : faire un titre parlant de maladie mentale de la manière la plus respectueuse possible, tout en étant intéressant pour le joueur en plaçant un contexte nordique et Fantasy des plus aguicheurs.

Hellblade fait partie de ces jeux dont je ne veux absolument rien savoir tant qu’il n’est pas sorti, parce que chaque trailer vu jusqu’à maintenant m’a collé une telle claque qu’en savoir plus serait gâcher la découverte de cet outil fascinant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>