Kayane

Brèves

[Coup de cœur anime] Shûmatsu no Izetta – La dernière sorcière !

shuumatsu-no-izetta

Ça y est, voilà mon coup de cœur de cette fin d’année ! Il s’agit de l’anime Shûmatsu No Izetta. En effet, cet anime rempli toutes les conditions que je voulais. Entre guerre, magie et fantasy, tout est réuni pour passer un agréable moment. Cette critique a été fait après avoir visionné les dix premiers épisodes et ça sent que la fin approche. Soyez sûr que vous allez les dévorer en une seule nuit (ou pas), c’est une véritable drogue. Par contre, il se peut que mon avis puisse changer à tout moment.  Si vous êtes un amateur de ces trois genres et que vous aimez en plus les sorcières, je ne peux que vous conseillez de regarder les épisodes. Par contre, si vous n’aimez pas l’aspect géopolitique, passer votre chemin. Il ne faut pas non plus oublier que nous sommes avant tout dans un manga.

Le réveil de la sorcière

L’histoire se déroule dans les années 1939, la nation impérialiste de Germania (ndlr : Allemagne) commence à envahir l’Europe et dans sa ligne de mire, le Royaume de Elystadt. Alors que la guerre est sur le point d’être perdu, une sorcière du nom de Izetta se réveille après un long sommeil. Elle est capable de manipuler par la pensée tout ce qu’elle peut toucher. Sans hésitation, Izetta décide de protéger Finé, qui est la futur héritière du trône et son Royaume.  Grâce à ses gigantesques pouvoirs, l’avantage semble être au côté des Alliés et la sorcière Izetta se montre sans pitié quand une guerre se déclenche. Cependant, les hommes de Germania ne comptent pas en rester là et cherchent le point faible de cette sorcière …

À première vue, le scénario peut vous paraître classique et voir banal. Vous n’avez pas tort, puisque l’histoire reprend tous les éléments de la seconde guerre mondiale en ajoutant une touche de fantasy et de magie. Mais, où est la fantasy dans tout ça ? On peut remarquer que le Royaume de Elystadt est purement fictif ainsi que tous les personnages créer pour cette occasion. Evidemment, ce royaume n’existait pas à cette époque, tout comme la présence d’une vraie sorcière qui détruit à elle seule toute une flotte Allemand. Il faut avoir une sacrée dose d’imagination pour inventer un tel univers et de l’insérer parfaitement. C’est chose réussite et je ne peux que féliciter.

shumatsu-fg

C’est bien beau tout ça, mais si c’est la sorcière qui fait le sale boulot, c’est considéré comme de la triche ? Oui et non. Certes, c’est un grand avantage, mais elle a quand même ses limites. En effet, pour pouvoir utiliser sa magie, elle va devoir s’approcher d’une source. Ce sont des espèces de particules magiques qui circulent sous la terre. Malheureusement, il n’y en a pas partout sur la planète et nos protagonistes vont devoir mettre en place des stratégies pour repousser l’armée Impériale. Sans faire appel à la magie. Bref… je vous laisse découvrir le secret de notre sorcière bien aimée en visionnant les épisodes. Bien entendu, qui dit politique, dit complot et tout le tralala qui s’ensuit derrière.

Avec l’apparition de la sorcière, l’armée Impériale vont devoir revoir leur plan de la conquête du monde et on sent-là, toute la motivation de l’ennemie. Oh, et ici pas de nazis, puisque nous sommes dans un univers alternatif ! Ne soyez pas surpris à ce niveau-là.

shuumatsu-no-izetta-anime-image-776

Un autre point a souligné, l’anime est de très bonne facture. Puisqu’en effet, la qualité du design est au rendez-vous. De ce fait, le monde est très réaliste et convaincant. Possédant une réalisation soignée, tout ce concorde parfaitement. Par ailleurs, les musiques y jouent beaucoup pour rendre l’ambiance très fantasy. Ce qui peut être vraiment déstabilisant, c’est le côté fan-service et il n’y en a pas qu’un peu. Il en faut bien pour vendre le produit (ce n’est pas nouveau dans les anime de nos jours).

En conclusion, le fait que le scénario se déroule durant la seconde guerre mondiale et dans un univers alternatif, ça rend le tout vraiment intéressant. J’ai bien aimé le côté magie et fantasy. Surtout, la légende de la sorcière blanche qui est vraiment mise en avant. De plus, c’est un futur adversaire de taille pour la jeune sorcière Izetta. C’est très réfléchit, ce qui donne un anime mature et parfois déjanté. Un vrai coup de cœur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>