Kayane

News

Cyberconnect2 dévoile Project Venom. Hayao Miyazaki, es-tu là ?

Project Venom 2

CyberConnect2, non content d’être un des meilleurs studios indépendants japonais, a cela que, peu importe le projet, la hype sera toujours présente.

Et qui dit célébration des vingt ans du studio dit forcément gros projet pour marquer le coup. Et dayum que celui-ci semble ambitieux !

Révélé à l’occasion d’une interview avec Famitsu, Project Venom se veut être le renouveau du jeu vidéo japonais. Un jeu qui marque les esprits comme les grands RPG des années 90, à la différence qu’ici, il s’agira d’un shooter. Aucun véritable détail n’a été donné en dehors de son genre, de sa date de sortie prévue pour 2017 et du fait que CC2 mise sur le dématérialisé, donc on imagine un jeu relativement court, mais très fortement développé dans sa thématique et offrant une expérience narrative aussi forte qu’Asura’s Wrath.

Et, si vous avez déjà vu les concept-arts si dessous, vous noterez que la source d’inspiration est plus qu’évidente : le Nausicaä et la Vallée du Vent de Hayao Miyazaki.

Project Venom 1

Project Venom 3Project Venom 4 Project Venom 5 Project Venom 6 Project Venom 7 Project Venom 8 Project Venom 9 Project Venom 10 Project Venom 11 Project Venom 12 Project Venom 13 Project Venom 14

Et, pour le coup, ce n’est pas la première fois que CC2 s’inspire du travail de ce grand maître de l’animation, puisque rien que leur tout premier projet était un gloubiboulga de tout ce sur quoi Miyazaki avait travaillé. Repensez-y si vous l’avez fait : Tail Concerto mettait en scène des chiens anthropomorphes, comme le Sherlock Holmes sur lequel le directeur de Ghibli avait bossé. L’action se situait sur des îles flottantes… Comme Le Château dans le Ciel. Et, probablement la référence la plus évidente et obscure à la fois, l’intrigue principale tournait autour d’armes géantes endormies à l’apparence de colosses. Comme Nausicaä. Oh, et il y avait des engins volant das tous les coins du monde, chose que Miyazaki adore plus que tout.

Repomper est-il un mal ? Techniquement, oui. Mais si les sources d’inspiration font partie des meilleures au monde, pourquoi s’en priver, du moment que le propos que l’on tient est à la fois différent et que l’on sent qu’il nous appartient ?

Bref, même si Venom donne pour l’instant l’impression d’être une adaptation non officielle du film d’Hayao Miyazaki, j’imagine que le feeling sera un peu plus différent lorsque l’on mettra la main sur un véritable trailer. Connaissant l’historique de la boîte, m’est avis que l’on en saura plus d’ici la fin de l’été, si ce n’est carrément au Tokyo Game Show, ou, avec énormément de chance, à Japan Expo, puisque Hiroshi Matsuyama adore y aller.

Reste plus qu’une annonce concrète pour Strelka Stories et on est bons, CyberConnect2 ♫

Benjamin « Red » Beziat

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>