Kayane

News

[Critique Manga]Verdict sur la série animée Charlotte

Charlotte

Au départ , la série avait du mal à me convaincre, car la première partie suit toujours le même schéma narratif, si bien qu’elle s’avère très répétitive. Malgré tout, cela permet de connaître davantage les personnages et les différents pouvoirs dont dispose le groupe, qui sont même parfois hilarants.

Réalisateur : Yoshiyuki Asai
Scénariste : Jun Maeda
Dessinateur : Haruka Komowata
Studio d’animation : P.A Works
Année de diffusion : 30 mars 2015
Licencié : Wakanim

Ainsi, Yû Otosaka, le protagoniste de l’histoire, a le pouvoir de posséder le corps des gens pendant cinq secondes seulement. Dès le premier épisode, il va s’en servir pour tricher un maximum pour entrer dans l’un des meilleurs établissements scolaires, mais s’en servira également pour semer la confusion entre les gangs et ainsi les forcer à se battre entre eux.

screen03

Malheureusement, se rendant compte de la supercherie, Nao Tomori, intervient pour l’arrêter, et lui explique qu’il n’est pas le seul à disposer de tels pouvoirs surnaturels… et ce n’est pas tout ! Des scientifiques tentent en effet de comprendre ce phénomène qui touche certains adolescents, en les exploitant comme des cobayes.

Vous l’aurez compris, cette première partie est clairement un slice of life. C’est plutôt calme, tout en suivant la vie des personnages et leur train-train quotidien.

Même si cette série est créée par le studio P.A Works, sachez qu’elle est totalement différente d’Angel Beats, et c’est tant mieux ! Alors que j’étais sur le point d’abandonner la série à cause de sa lenteur, un événement inattendu m’a forcé immédiatement à regarder les épisodes à la suite.

screen01

Il aura fallu attendre le septième épisode pour que l’anime commence sérieusement à prendre toute son ampleur, la suite prenant rapidement une tournure tragique. Oui, j’adore la violence dans les anime, et c’est le cas avec la deuxième partie qui se développe assez rapidement, voire trop vite. Le scénario est cependant cohérent et riche malgré une fin mal exploitée.

Cela est notamment le fait d’un format assez court (13 épisodes) et d’éléments absents pour parvenir à une bonne fin. On peut remarquer que le personnage Yusa possède un développement très intéressant puisque celle-ci a le pouvoir d’être possédée par des esprits, ne sachant pas, ainsi, que sa sœur récemment décédée la possède. Elle possède ainsi une double personnalité.

screen02

A noter que plein de nouveaux personnages font leur apparition pour enrichir l’univers, comme le groupe ZHIEND. Et je peux vous dire en toute certitude que les musiques provenant de ce groupe sont vraiment extraordinaires, qui font gagner la série en profondeur et la dotent d’un ost magnifique.

Néanmoins, il est vraiment dommage que les personnages secondaires, souvent délaissés, ne soient pas davantage exploités. On pourra toutefois, finalement, apprécier les graphismes, soignés et travaillés.

Verdict : Bon 

ZHIEND – Fallin

 

Trailer 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>