Kayane

Blog

Les musiques de jeux qui ont défini 2015 !

ori_and_the_blind_forest

Bonne année à tous !

Même si niveau jeux 2015 n’a pas été des plus impressionnants (comparé à 2011 ou bien la promesse de 2016 dans tous les cas), s’il y a bien un point sur lequel on peut rarement être déçu, c’est au niveau de bande-sons de jeux. Car même si un jeu peut être un peu bif-bof sur les bords, il peut toujours avoir des musiques absolument géniales (coucou Pictionary sur NES et Tim Follin). Voici donc une sélection des meilleures musiques que j’ai pu entendre en jouant à des jeux cette année, sans ordre particulier (sauf le premier, qui est LE meilleur morceau à mes oreilles) pour commencer l’année en beauté :

Undertale : Asgore

Qui aurait cru qu’Undertale possèderait une des meilleures pistes de l’année (*tousse* sarcasme *tousse) ? Pour le coup, j’aurais pu mettre toute la bande-son, puisque toutes les pistes sont aussi géniales les unes que les autres et toute la liste aurait pu être composée de morceaux de ce jeu, mais je vais mettre Asgore (complété par Bergentrückung) en avant, puisqu’il s’agit du morceau le plus intéressant en contexte. Contexte que je ne vais pas non plus spoiler, mais disons que ce morceau illustre parfaitement les pensées que peuvent ressentir le joueur à ce moment précis de l’aventure. Et non, je n’ai pas mis Megalovania dans la liste pour la simple et bonne raison que ce morceau est la « signature » de Toby Fox et avait déjà été créée pour d’autres projets.

Pokémon Méga Donjon Mystère : Final Boss Phase 2

« C’est du Pokémon ça !? » Malgré les épisodes, on a toujours autant de mal à croire que les musiques dans Pokémon puissent être aussi épiques. Et pourtant, ça a toujours été le cas, mais, pour une raison inconnue, cette pensée nous traverse toujours l’esprit. Et là, elle n’a jamais autant traversé le mien : on dirait un mix entre Zone of the Enders et du Kirby ! Bref, c’est de l’epicness par pelletées entières ! Et certes, le jeu ne sort pas chez nous avant Février, mais il est déjà dispo en français aux States, donc on peut dire que ça compte.

Etrian Mystery Dungeon : Waltz of the Red Lions

Etrian Odyssey fait partie de ces séries purement de niche qui ne plaisent qu’à une tranche très particulière de la population. Et j’en fais partie. Ces jeux sont des gouffres à temps et à la finalité pas particulièrement intéressante (le scénario est toujours très basique), mais pourtant ils m’emportent dans une aventure dont j’ai du mal à décrocher. De plus, les musiques signées Yûzo Koshiro sont toujours excellentes et même s’il s’agit dans le cas de Mystery Dungeon de reprises d’autres artistes, on ne peut que saluer leur talent, car ils parviennent à sublimer les compositions originales pour en faire quelque chose de spécial. Levez-vous, trouvez un proche ou un ami et valsez comme jamais vous ne l’avez fait !

Persona 5 : Trailer Theme

Alors oui, c’est de la triche, car le jeu n’est même pas sorti, mais bon Stan que ce thème est divin ! Accompagnant le premier trailer du jeu, il nous donne envie de trouver la discothèque la plus proche pour que l’on sorte nos dance moves les plus oufs. De plus, ce morceau a permis à Atlus de jouer un coup de maître et de générer une hype sans pareille pour son titre. Bref, l’été 2016 ne peut arriver assez vite !

Steamworld Heist : The Stars

Sorti à à peine 3 semaines de la fin de l’année, Steamworld Heist a été pour moi la dernière bonne surprise de 2015. Bourré de charme et doté d’un gameplay assez intéressant, je ne m’attendais pas à autant l’aimer… Jusqu’à ce que j’entre dans un bar et entende les chansons de Steam Powered Giraffe. Pour le fun, ils ont intégré des chansons d’un véritable groupe (et le groupe lui-même) dans le jeu et ça lui confère un supplément d’âme plus que bienvenu. Après, on n’atteint pas non plus des sommets musicaux, mais on voit bien que ce groupe s’est amusé à composer et cette bonne humeur est plus que communicative.

Tales from the Borderlands : My Silver Lining

Là-encore, c’est un peu de la triche, puisque My Silver Lining de First Aid Kit est une chanson intégrée au jeu bien après sa sortie et son exploitation commerciale. J’avais déjà entendu ce morceau grâce aux publicitaires et une de leurs pubs pour une bagnole, donc autant dire que je m’en tamponnais un peu. Mais j’ai appris à aimer ce morceau, et ce grâce au génie de Telltale, qui l’a ajouté pile au bon moment. Une conclusion optimiste et enjouée à une aventure qui l’est tout autant.

MGS V : V Has Come To

Épique. Ce terme est sur-utilisé, mais dans ce cas précis, on ne peut pas trouver d’autres termes. Les frissons de malade que l’on peut ressentir à la première écoute nous disent que ce morceau est particulièrement spécial. Et certes, sa construction n’est clairement pas originale, mais ça marche, et c’est tout ce qui compte. Juste un peu dommage que le morceau fonctionne moins bien en contexte.

Ori and the Blind Forest : Ori, Lost in the Storm

J’ai toujours eu un peu de mal avec Ori. Probablement parce que son intro est un peu malhonnête dans ses intentions et crie « REGARDEZ-MOI ! JE SUIS BEAU ET ÉMOTIONNEL !!! » Alors certes, ça marche diablement bien et on a envie de terminer notre boîte de mouchoirs en à peine cinq minutes, mais ça manque d’un truc. Et sa bande-son aussi paraît volontairement tire-larmes. Et le pire… C’est que ça marche aussi…

Splatoon : Ink Me Up !

Splatoon est un jeu représentant l’adolescence et ce morceau en possède toute l’énergie. À chaque fois que j’écoute ce morceau, je me mets à bouger frénétiquement, parfois même claquer des doigts ou bien chantonner avec les Squid Sisters. La bonne humeur de ce jeu est communicative et c’est en cela que l’on reconnaît son génie.

Dai Gyakuten Saiban : Objection 2015

Je rajoute un peu de sel sur la plaie des fans (et la mienne aussi) en mettant ce morceau, mais ne pas le mettre sur la liste serait un crime. Les thèmes d’Objection dans les Ace Attorney sont toujours monstrueux et celui-ci ne fait pas exception, surtout grâce à l’instrumentalisation plus européenne que d’habitude. D’ailleurs, Capcom, si vous nous lisez, sachez que l’on n’oublie pas ce jeu et qu’on le veut toujours ! Surtout que c’est un épisode supervisé par Shu Takumi, donc ça reste un jeu à faire absolument. D’ailleuuuuurs…

Ghost Trick : Lynne – A Targeted Redhead

Comment ça, Ghost « Meilleur Jeu de Tous les Temps » Trick n’est pas ressorti en 2015 ? Si si, il avait été retiré de l’App Store pour des raisons encore inconnues, puis remis en ligne ! Ça compte comme une ressortie, non ? Non ? Tant pis, parce que je le remets quand même, na !

Plus sérieusement, jouez à Ghost Trick. C’est un des meilleurs jeux de la Nintendo DS. Et il y a un chien adorable, donc voilà.

Bloodborne : Cleric Beast

J’aurais bien aimé mettre le thème du boss final, mais le titre spoile son identité et cette part de mystère reste essentielle. Du coup, autant mettre le thème du premier boss du jeu, qui annonce tout de suite la couleur : rouge sang. Votre sang. Quand le thème du Cleric Beast se point pour la première fois, le joueur sait qu’il va passer un très mauvais moment et en effet, le monstre ne se laisse pas faire.

Bonus : Undertale – Megalovania

J’ai dit que je ne le mettrais pas dans la liste ?

… J’ai menti ♫

Et vous ? Quels morceaux vous ont le plus marqué cette année ? Quelles bande-sons souhaiteriez-vous faire découvrir au reste du monde et à mes oreilles affamées ?

Que cette nouvelle année soit grandiose ! Compositeurs de tous bords, lâchez-vous ! Délivrez-nous vos meilleurs morceaux pour faire de 2016 l’année ultime du divertissement !

Benjamin « Red » Beziat

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>