Kayane

News

DOFUS le film : une bande-annonce qui défonce !

Dofus affiche

En tant que fan de films d’animation, 2016 s’annonce comme une année exceptionnelle. Rien qu’en citant les « blockbusters », on aura le droit à Moana de Disney, Kung Fu Panda 3 de Dreamworks, le combo Sly Cooper et Ratchet & Clank chez Sony Pictures, Le Monde de Dory chez Pixar et celui qui me hype le plus : Zootopie, de Disney.

Mais s’il y a bien un second film qui me donne une envie furieuse de construire une machine à voyager dans le temps, ou bien tout simplement de ralentir le temps sur moi-même, ce serait bel et bien DOFUS le Film – Livre I : Julith !
Le film sortira le 3 Février prochain et une nouvelle bande-annonce a été mise en ligne cette semaine. Et… L’animation est juste dingue !

Alors certes, la bande-annonce est un poil classique sur les bords, mais avouez que ça en jette !
Le département animation d’Ankama nous a livré des merveilles et cette bande-annonce annonce du lourd niveau technique.

Mes petites anecdotes

J’ai eu l’occasion d’assister cette semaine à une passionnante master-class en très petit comité sur la scénarisation d’Anthony « Tot » Roux, co-producteur, directeur et scénariste du film lors d’une animation au « Village Dofus » actuellement installé à Lille et même si niveau révélations et anecdotes croustillantes, je n’ai pas pu en tirer grand chose à cause des spoilers qu’il voulait éviter à tout prix, j’ai pu apprendre que ce film d’animation durait 1h50 (une durée impressionnante pour un film d’animation), a représenté trois années de travail pour toute l’équipe, que le thème central au film est « le Sacrifice », que le script final de 92 pages a été révisé tellement de fois que le millier de pages supprimées a été allègrement atteint et que durant les trois avant-premières qui ont eu lieu, le public était tellement perturbé qu’il n’avait que très rarement les mots pour décrire ce qu’il venait de voir, car l’intention première de l’équipe était de faire un film qui lui fasse plaisir et tant pis si les conventions classiques du cinéma d’animation n’étaient pas respectées ! Autrement dit, on m’a vendu du rêve par pelletées et heureusement qu’il y aura de nombreuses avant-premières dans toute la France d’ici la sortie du film, autrement je n’aurais pas tenu.

Ceci dit, la première avant-première aura lieu du côté du Kinépolis de Lomme (Nord) le 9 et 10 Janvier (et j’y serai pour vous livrer un compte-rendu complet avec peut-être quelques surprises), suivi du Pathé Quai d’Ivry (Île-de-France) le 17 Janvier, puis du Pathé (Plan) de Campagne (PACA) le 23 Janvier et enfin le CGR d’Angoulême (Charente) le 30 Janvier, lors du Festival International de la Bande-Dessinée. À noter qu’il y aura d’autres dates, mais ces quatre-là ont pour particularité d’être en présence d’une partie de l’équipe du film et posséderont diverses animations tournant autour de Dofus.

Bref, on a HÂTE !

 

Petit trivia de fin d’article : Saviez-vous que certains OAV de la série Wakfu avaient été co-produits par des studios japonais de renom ? L’épisode spécial contant l’histoire de Nox – qui possède un sens très particulier une fois que l’on comprend que Tot a déversé son âme dans l’écriture de ce scénario, racontant de manière détournée la peur qu’il avait de perdre ses proches en se consacrant trop à sa passion qui prenait énormément de temps pour des résultats parfois difficilement visibles… Chose qu’hélas ressentent beaucoup trop d’auteurs… – a été animé par le studio Mad House (Monster, One Punch Man). Encore plus fou, l’épisode spécial sur la légende d’Ogrest a été animé par le studio… Ghibli. Oui, oui, CE Studio Ghibli !

Hélas, il est très difficile de les trouver à l’heure actuelle de manière légale, mais la situation devrait bientôt se dégoupiller, notamment par le biais de Netflix, qui a acheté les droits de la série Wakfu, mais qui apparemment aurait fait un peu n’importe quoi avec ces épisodes spéciaux, oubliant de mettre en ligne le premier et ayant carrément oublié d’acheter les droits du second… Autant dire que c’est compliqué.

Benjamin « Red » Beziat

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>