Kayane

News

Ces musiques de jeux vidéo qui vont si bien au mois de Décembre et à Noël

rare-xmas-2007

Aussi étonnant que cela puisse paraître, nous sommes déjà en Décembre. Si je n’avais pas déjà ouvert la première case de mon délicieux calendrier de l’avent, je ne l’aurais pas cru…

Donc oui, l’année 2015 a filé comme une fusée et nous voici déjà au mois où il faut s’emmitoufler sous trois, voire cinq couches de vêtements et préparer à des degrés divers d’urgence nos cadeaux de Noël. Et histoire de se mettre dans l’ambiance des fêtes et ainsi bien se rendre compte que l’arrivée du Père Noël est imminente, voici une sélection de quelques pistes tirées de jeux plus ou moins obscurs.

Et autant commencer en frappant fort, avec LE morceau qui hurle Noël à pleins poumons. Composé par l’immense Grant Kirkhope pour le classique Banjo-Kazooie, le thème Freezeezy Peak tiré du monde du même nom nous propulse dans une contrée glacée où les bonhommes de neige sont diaboliques, les ours polaires des tricheurs qui donnent envie de jeter notre manette de Nintendo 64 (ou Xbox 360/One) par la fenêtre et où les écharpes sont presque aussi longues qu’un stade de cricket. Tiré hors du jeu, ce thème respire la joie de vivre, mais en contexte, ça nous rappelle juste la pire des souffrances et l’inévitabilité de la boule de neige frappant notre truffe.

Impossible de parler de morceaux évoquant le froid de l’hiver sans placer au moins une fois ce morceau culte de Super Mario 64 composé par Koji Kondo. Si vous êtes né au début des années 90 (ou 2000 pour ceux qui y auront joué sur Nintendo DS), il est presque impossible que vous n’ayez pas entendu ce thème au moins une fois. Et, bizarrement, comme avec Banjo-Kazooie, ce morceau cache une part d’ombre qui fait frissonner tous ceux qui ont joué à ce jeu.

Ouiiiin… Ouiiiin…

NON BÉBÉ PINGOUIN ! ARRÊTE DE PLEURER, S’IL TE PLAÎT !!!

Oh hey, Undertale, comme on se retrouve ! Comme dit dans mon précédent article, quand on joue au jeu en mode Pacifiste, on passe un agréable moment. Et rien de mieux pour illustrer ce bien-être que notre arrivée dans le petit village enneigé (d’Edward) Snowdin, avec sa musique guillerette composée par Toby Fox. Tout y est calme et serein. Des arbres de Noël sont plantés au milieu du village, entourés de cadeaux. Les monstres qui vivent là sont emmitouflés dans des écharpes trois fois trop grandes et un loup-garou à poil jette des cubes de glace dans une rivière… Huh.

Petite mise en situation : vous êtes chez vous, café/chocolat chaud à la main. Vous regardez par la fenêtre et vous voyez la pluie tomber. Lentement, vous buvez votre café/chocolat chaud, regrettant amèrement d’avoir oublié de récupérer une chocolatine à la boulangerie ce matin. Voilà plus ou moins ce que peut refléter ce morceau de Xenoblade Chonicles, composé par le groupe ACE+.

Ce morceau composé par Shota Kageyama possède quelque chose de très particulier. Une certaine mélancolie que l’on trouve assez rarement dans les thèmes de ville des jeux Pokémon et vu le contexte, ça peut se comprendre, puisqu’il s’agit du premier morceau inédit que l’on entend après avoir vaincu la Team Flare. Au vu du sort réservé à son leader et la tristesse de son personnage (malgré le fait qu’il était complètement timbré, il est vrai), ce morceau sonne étrangement juste.

Le rapport avec Noël est très ténu, certes, mais il s’agit d’un thème de château dans la neige, donc on peut dire que ça passe. Sans compter que ce morceau part dans absolument tous les sens et représente très bien le rush des derniers week-end avant Noël, où les foules s’amassent et se mettent sur la tronche pour mettre la main sur des bourriches d’huîtres du Bassin d’Arcachon (à la qualité potentiellement déclinante). Ça et puis bon, admettons-le, ce morceau composé par Satoru Kosaki défonce et rappelle étrangement Zone of the Enders sur les bords.

Cycerin a fait des miracles avec ce morceau, représentant parfaitement la puissance de la neige et la folie des tempêtes alpines. À noter qu’à la base, ce morceau avait été composé « pour le fun » et s’est retrouvé intégré au jeu car les développeurs parcouraient les le site Newgrounds et l’ont adoré. D’ailleurs, même si ça fait maintenant bien des années que Castle Crashers est sorti, il reste toujours aussi fun en co-op local, donc si jamais vous avez des potes qui ne vivent pas loin, je ne peux que vous recommander de vous réunir et taper dans des épis de maïs géant tout en rigolant de ces biches prises d’une soudaine envie de faire leurs besoins.

Que serait une liste de musiques de jeux sans au moins une piste de Tail Concerto ou bien sa suite, Solatorobo : Red the Hunter ? Pas une liste parfaite, croyez-moi. Ça serait comme offrir un cadeau de Noël à quelqu’un et ne pas y ajouter un petit mot d’amour dessus. Un oubli regrettable qui attirerait un regard légèrement peiné de la part du destinataire. Dans tous les cas, ce thème composé par Chikayo Fukuda rappelle la légèreté de la poudreuse et les souvenirs d’une enfance passée à désespérément faire des bonhommes de neige avec de la neige qui ne tient pas.

Même si la section de scénario contenant le village d’Uepekere, l’intrigue des deux hiboux, de l’éclipse solaire et toute la backstory d’Issun arrive un poil trop tard, on ne peut que se dire « allez, ça passe, je continue » tant l’ambiance cloîtrée et presque désespérée est prenante. Et ce morceau composé par Masami Ueda résume bien cette partie difficile de la quête d’Amaterasu, devant se battre plus ou moins seule dans une contrée reculée et isolée du reste.

« Comment ? Dresser une liste de morceaux rappelant la neige et l’hiver sans inclure Phendrana Drifts de Metroid Prime ? Hérétiq… Ah bah tiens, le voilà ! » Eh bien oui, comment ne pas oublier ce morceau légendaire composé par Kenji Yamamoto ? Parmi tous les morceaux proposés ci-dessus, celui-ci est le meilleur en matière d’ambiance et s’apprécie véritablement avec un bon casque sur les oreilles tout en fermant les yeux. Bon, faut pas les garder fermés trop longtemps, autrement le Metroid derrière vous va vous… Eeeet, c’est trop tard.

Et voilà la fin de ma sélection ! Il existe tant de morceaux rappelant avec plus ou moins de précision le mois de Décembre que je me devais de limiter la liste, mais si jamais vous avez en tête une musique de jeu qui éveille en vous de joyeux souvenirs, pourquoi ne pas le partager dans les commentaires ? Nos oreilles seront ravies d’en entendre plus !

Benjamin « Red » Beziat

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>


  1. nouar le 14 décembre 2015 à 15 h 36 min

    super sélection comme tu disais plus haut a écouter avec un chocolat chaud dans une nuit pluvieuse