Kayane

News

Persona 3 The Movie – Spring of Birth : un joli coup de cœur !

persona3imagefond

Qui aurait cru qu’un jour, le jeu vidéo Persona 3 aurait droit à ses propres films d’animation ?
Dans cet article, je vais en effet vous parler du premier film qui retrace entièrement l’histoire de la première partie du jeu vidéo du même nom, Persona 3. Un jeu que, par ailleurs, je vous recommande vivement.

Titre original : Persona 3 The Movie – Spring of Birth
Année de production : 2013
Genres : Action, Fantastique, Mythe
Studio : Aniplex
Auteur : Atlus

Avant de lire cet article, mettez-vous dans l’ambiance en écoutant cette musique :  For Life  !

Au commencement

Comme dans le jeu vidéo, nous suivons l’arrivée de Makoto Yuki, au sein de S.E.E.S, un groupe de lycéens qui cherche à anéantir « les Ombres » durant la Kage Jikan, et qui semble être la source d’une maladie connue sous le nom d’Apathie. En arrivant sur place, Makoto Yuki découvre que seuls les étudiants de ce dortoir peuvent invoquer des créatures étranges nommées « Persona », des entités issues de leur inconscient, et seules capables de vaincre les Ombres.

persona3

Le scénario du film retrace fidèlement celui du jeu vidéo, et c’est donc un réel plaisir cinématographique qu’offre le studio aux fans, mais également aux novices. On y retrouve ainsi presque tout ce qui fait le charme du jeu vidéo, des Persona aux lieux emblématiques en passant par les personnages, les Ombres et même, clin d’œil amusant, le Velvet Room. Une fois la journée terminée, on découvre la même transition que celle effectuée dans le jeu. Ce qui peut paraître déstabilisant au début pour un film d’animation est en réalité un joli clin d’œil aux amateurs du jeu vidéo.

velvetroom

Un scénario très vite expédié

Afin de comprendre un scénario sombre et torturé, les scènes du jeu sont correctement retranscrites. Les combats sont dynamiques, et les stratégies sont progressivement établies par les personnages. Les Ombres possèdent chacune des faiblesses uniques, permettant au spectateur d’apprécier des personnages et des ennemis hauts en couleurs.
C’est, par exemple, le cas avec deux créatures lors de la dernière partie qui peuvent changer de faiblesses régulièrement, rendant le combat ardu pour les protagonistes. Ils sont ainsi forcés d’attendre une aide bienvenue pour parvenir à s’en sortir… de justesse ? A vous de le savoir !

L’un des points faibles du film serait sans doute sa durée ainsi que son format. On passe en effet très vite d’une scène à l’autre, de telle manière que le donjon est vite expédié. Les explications sont également peu fournies, laissant de côté les personnes ne s’étant pas adonnées au préalable au jeu vidéo.
Une idée aurait pu être de l’adapter en format série, afin de pouvoir développer plus longuement des éléments qui font parfois défaut. L’un des problèmes majeurs, néanmoins, reste le héros, qui apparaît comme fade et vide. Son sérieux, son calme et son manque de sourire sont parfois tels que vous avez envie de le secouer !

Néanmoins, malgré ces éléments, on peut apprécier le fait que l’essentiel soit bien là : les éléments narratifs sont présents pour le plaisir des fans.
Parmi les points forts du film, on appréciera donc une ambiance respectée, mais également une bande-son phénoménale !
Dès l’introduction, on est ainsi fasciné avec du Burn My Dread, et l’univers entier s’offre à nous. Quoi d’étonnant, quand on sait que les musiques nous viennent de l’excellent compositeur Shoji Meguro.

persona3img2

Tous ces éléments participent à ma surprise. Effectivement, le fait de pouvoir retranscrire un univers, pourtant vidéo ludique à la base, directement en film animation a requis un véritable travail.
On ne peut donc que les applaudir !

En conclusion,  Persona 3 The Movie – Spring of Birth est un très bon film animation qui retrace entièrement la première partie du jeu vidéo. Première partie uniquement ?

Eh oui, réjouissez-vous puisqu’en effet, deux autres films sont prévus en plus du second film, déjà sorti. Néanmoins, il faut garder à l’esprit que ce film est surtout fait pour les fans du jeu vidéo du même nom, du fait d’un manque d’explications. C’est pourquoi, comme dit en haut, on aurait aimé que les producteurs l’adaptent en format série pour plus de compréhension et de facilité.

Pour les amateurs d’un univers sombre, accrocheur, sans incohérence dans sa retranscription (un art !), vous avez là un véritable coup de cœur. Et c’est votre rédacteur qui vous parle !

Pour terminer en beauté, voici un teaser !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>