Kayane

Blog

[Coup de coeur] Edge of Eternity, le RPG français financé sur Kickstarter

1 - Les héros et e vaisseau ennemi

 

Comme vous le savez déjà probablement, je suis une fan incontestée de la saga Final Fantasy (à l’ancienne), et j’ai toujours une attention particulière pour les J-RPGs tels que Valkyrie Profile et Star Ocean qui ont marqué mon enfance, ou plus actuellement Fire Emblem Awakening, les Tales of, Bravely Default…en bref, après les jeux de combat, les  J-RPG c’est ce que j’aime le plus !

Alors quand j’ai entendu parler d’un RPG français inspiré des plus grands J-RPG, je me suis dis « Ben voyons voir ce que ça donne! »…et je vois qu’en l’espace de quelques jours, ils avaient déjà atteints leur premier objectif de 44 000$ sur Kickstarter, rien que ça !
(Si vous n’êtes pas à l’aise avec l’anglais, mon ami Florent a rédigé une très belle présentation de leur projet, que vous pourrez lire un peu plus bas dans cet article!)

Je vois que grâce aux financements qui sont arrivés très rapidement, on aura une version PS4 et XBOX One ! Et s’ils atteignent 130 000$, c’est une OST de Yasunori Mitsuda, le grand compositeur de Xenogears et Chrono Cross…! « Mais c’est quoi ce projet de FOU ! » me dis-je !!!

Je lance donc la vidéo de présentation du jeu…

Et là, c’est tout simplement GENIAL ! En plus avec une bande son qui me rappelle celle de NieR, que du bonheur ! Je veux en voir plus encore !
Après ça, je les ai encouragé à fond sur Twitter, j’en parle à tout le monde chez Game One et leur demande si je peux les accueillir lors d’une émission! Après leur feu vert, j’ai immédiatement invité les développeurs de Midgar Studio qui travaillent sur le jeu à Nîmes !

En plus d’avoir beaucoup de talents, Julien et Thomas qui sont venus pour l’émission sont vraiment super sympas ! J’ai passé un très beau moment sur la  Game One Box à découvrir le jeu, et ensuite nous avons eu une discussion très intéressante sur leur histoire et comment ils vivent cette aventure !

En apprenant à les connaître un peu mieux, ça m’a donné envie de les soutenir encore plus, et c’est pour ça que je vous en parle ! :) J’espère que tout comme moi, vous serez conquis !
Bon le seul défaut actuellement qui est flagrant pour moi, c’est la non virilité du héros quand il se bat, où chaque fois qu’il met un coup, je me dis « mais c’est quoi ce coup de poing tout mou, tout pourrave » XD

Enfin, voici tout ce qu’il faut savoir sur le jeu !

__________________________________________________________________________________________________________________________________________

 

INTRODUCTION.

Edge of Eternity, qu’est-ce que c’est ? Un RPG s’inspirant de grands classiques japonais, proposant un monde entre le fantastique et la science-fiction, des combats mélangeant stratégie et dynamisme et surtout, un scénario riche non linéaire à choix multiples.

Un projet d’envergure qui nous vient d’une boite française fondée en 2008 et composée de quatre personnes : Jeremy Zeler Maury, fondateur du studio et game designer, Julien Galibert, level et character designer, Ugo Colonna à l’animation et Cédric Menendez à la composition. Cette équipe forme Midgar Studio et a déjà travaillé sur de nombreux jeux Mobile et Facebook. Elle collabore également avec un autre studio, Fusty Games, qui, l’année dernière, avait pu développer son jeu à l’aide de Kickstarter. Après une première tentative de développer le jeu en 2013, cela a vraisemblablement donné des idées à Midgar Studio…

I – LE PROJET KICKSTARTER.

Lancé le 16 février 2015, le projet a déjà dépassé son troisième objectif de $75,000. Grâce au Kickstarter, la sortie du jeu est déjà assurée sur PS4, Xbox One, Windows, OSX et Linux et est prévue pour 2016. La conception du jeu est en route depuis maintenant plusieurs mois, mais le lancement d’un Kickstarter est primordial pour faire de Edge of Eternity ce qu’il est censé être.
Cette campagne permet en effet au studio de développer le jeu au fur et à mesure que le financement augmente et ainsi de proposer plus de contenu pour la sortie définitive.
L’enjeu principal est d’engager plus de personnel et  de conserver une certaine liberté artistique qui est souvent compromise lorsque l’on traite avec un éditeur. Kickstarter donne aussi l’opportunité de rattacher à son entreprise de grands noms du milieu. Ainsi, le but de $130,000 ajoutera Yasunori Mitsuda (Chrono Trigger et Chrono Cross, Xenogears et Xenosaga) au CV de Edge of Eternity, qui devrait composer une dizaine de musiques dont le thème principal. Le compositeur a confié qu’il avait « hâte de pouvoir créer des musiques pour un jeu avec une vision aussi épique que Edge of Eternity. » Alors, justement, venons-en au jeu lui-même.

 

 

II – EDGE OF ETERNITY.

Respectant les codes du RPG japonais avec entre autres, l’utilisation de l’ATB (penser Final Fantasy) pour le système de combat, Edge of Eternity puise aussi dans ce qu’il se fait de plus populaire en occident, un monde ouvert où ce dernier se transforme par rapport aux décisions du joueur (penser Elder Scroll).


A. SCÉNARIO.

Si l’on vous demande comment commence un RPG classique, beaucoup d’entre vous répondront, « avec la destruction du village du héros / la mort d’un proche du héros. » Ici, on peut dire que c’est la même idée, mais à l’échelle planétaire. Heyron est une planète paisible, protégée par des cristaux magiques répartis entre les trois continents possédant chacun un royaume : Astraya, Junor et Dehostra.

Bien entendu, cela ne dure pas. Sans prévenir, un vaisseau spatial titanesque occupe le ciel et détruit la capitale du royaume de Junor. Un général influent du royaume de Dehostra prend alors l’initiative de créer une coalition afin de préserver la planète des envahisseurs et fonde le Consort.
Le Consort s’octroie le pouvoir des cristaux et lance une contre-attaque effroyable s’achevant avec la chute du vaisseau sur Heyron. Une fois au sol, l’ennemi est assiégé dans ce qui est maintenant une forteresse impénétrable. Acculé, l’adversaire se replie et déploie une arme biologique terrible qui infecte les êtres vivants et les transforme partiellement en machines.

30 ans plus tard, le siège est toujours en cours et une large partie de la population tombe malade alors que l’ennemi reste silencieux. La douleur intense des victimes les rendent agressives, au bord de la folie meurtrière. Le Consort, devenue autorité religieuse suprême, répond avec fermeté et enferme les malades dans des camps lorsqu’ils ne les massacrent pas. Tout contact avec la maladie étant considéré comme impur, le Consort met tout en place pour ralentir la contagion de la population.

Entrent en scène deux personnages, Daryon, étudiant à l’Académie Royale d’Astrya et Selen, membre d’un clan nomade des survivants de Junor. Accusés d’utilisation illégale d’une technologique dorénavant associé à l’ennemi, ils sont pourchassés par le Consort. Dans leur fuite, ils vont rencontrer de nouveaux alliés : Fallon, un ancien officier de l’armée royale d’Astrya à l’histoire sombre devenu contrebandier et Eline, une jeune fille infectée par la maladie et déjà à moitié mécanique. Les quatre aventuriers vont progressivement s’impliquer dans une quête qui changera leurs vies et le destin de leur planète.

B. GAMEPLAY.

L’aventure est soutenue par un scénario riche, parsemé de choix proposés au joueur qui entraînera ce dernier dans des branches différentes de l’histoire et dans une multitude de sous-quêtes en relation avec le monde d’Heryon. L’histoire principale est non linéaire et les choix des personnages à un impact direct sur les zones que visite les héros. Ainsi, vos actions par rapport à l’environnement (À qui est-ce que vous avez parlé ? Quels monstres avez-vous éradiqués ? Quelles quêtes avez-vous menées à bien ?) transformeront les régions du monde. Afin de rendre l’aventure imprédictible, le jeu génère également des événements aléatoires, contribuant à faire vivre le monde de Heyron de lui-même.

Un grand soin est apporté au système de combat. L’ATB (Active Time Battle) bien connu des joueurs mixe temps réel et tour par tour. Le jeu donne par ailleurs le choix au joueur de changer le style de combat en configurant l’ATB (style Final Fantasy ou style Grandia).
Les quatre personnages ont des capacités uniques à chacun et la faiblesse de l’un est équilibrée par la force de l’autre, créant une synergie entre les différents héros sans avoir à se restreindre dans une classe définie. Le joueur est aussi sollicité lors des attaques en appuyant sur une touche pendant l’animation afin de maximiser les dégâts sur l’ennemi. Le jeu proposera également d’impressionnantes invocations qui deviendront de précieux alliés sur le champ de bataille.

Comme ce que l’on pourra bientôt découvrir dans Final Fantasy XV, Edge of Eternity produit un cycle jour / nuit et une météo dynamique. L’effet n’est pas purement atmosphérique puisque les personnages et les monstres obtiendront bonus et handicaps suivant la situation et les caractéristiques de chacun. Il faudra donc composer avec le monde de Heyron en temps réel, que cela soit lors des phases d’exploration ou de combat.

Edge of Eternity se distingue par ailleurs par l’intégration d’un système de progression des armes à travers une sorte de sphérier (à la Final Fantasy X) qui permet au joueur de fabriquer des armes plus puissantes et personnalisées. C’est donc au joueur d’adapter son arme à son style de jeu. Chaque niveau supplémentaire autorise le joueur à placer un cristal (de magie, de force, de défense, etc.) de plus sur l’arme. C’est une sorte de juste milieu entre le sphérier de FFX et les matérias de FFVII. Chaque arme devient donc unique et évolue en fonction des cristaux que les héros récolteront au fur et à mesure de leur aventure.

Le studio met un point d’honneur à placer l’exploration au premier plan. Le jeu offre une grande carte de la planète avec plusieurs continents et îles à explorer, des profondes cavernes aux plaines luxuriantes, des cités anciennes aux vaisseaux spatiaux. À explorer sans modération. Tout itinéraire se fait à pied ou en chevauchant une monture. L’exploration et les aventures que vous vivez en chemin font partie intégrante de l’histoire des personnages.


C. ÉTAT ACTUEL.

Les prémices du jeu sont dans les têtes de ses créateurs depuis plus d’un an et l’élaboration de Edge of Eternity a débuté il y a déjà plusieurs mois. Le jeu est donc déjà bien amorcé et si tout ce que vous avez lu vous semble intéressant, n’hésitez pas à télécharger dès maintenant une démo basée sur une version pré-alpha du jeu (c’est-à-dire dans les premiers stades de développement).
Prévoyez environ 750 mo de libres pour l’installation du jeu. Il faut bien comprendre qu’il s’agit d’une pré-alpha et que rien n’est encore poli. La première couche de peinture est à peine sèche. Le moteur graphique utilisé, Unity, va recevoir très prochainement une énorme mise à jour qui améliorera les performances sur toutes les plates-formes. N’ayez donc pas d’inquiétude si le jeu a parfois du mal à tourner sur votre machine. Rien n’est encore parfait, mais c’est tout à l’honneur du studio de mettre à disposition une démo jouable alors que le jeu est encore dans les premières phases de développement réel.
N’hésitez surtout pas à jouer quelques heures à la démo et à contacter le studio par twitter, Facebook ou par mail (liens à la fin de l’article) pour donner vos impressions : ils n’attendent que ça !

III. POURQUOI ET COMMENT PARTICIPER ?

Une bande de passionnés de RPG souhaite vous offrir le meilleur jeu possible, et tout ça fait dans un petit studio français. C’est déjà une bonne raison en soi.
L’équipe de Midgar Studio est impliquée à 100% dans le développement du jeu et a déjà donné énormément de leurs économies et fait des investissements personnels pour réaliser le jeu. C’est la raison pour laquelle le développement du jeu a déjà débuté et que le but financier du Kickstarter n’est pas si élevé si on le compare à des projets similaires.
L’aide qu’apportera la campagne Kickstarter permettra surtout d’étendre le studio et d’engager plus de personnel. Le jeu a déjà récolté plusieurs dizaines de milliers de dollars et devient de plus en plus ambitieux. Il est donc clair qu’il va falloir agrandir une équipe encore trop petite pour un tel projet.

« Combien dois-je donner ? » Ce que vous voulez. $1 ou, si vous vous sentez mécène, $5000.
Ce qui semble plus raisonnable pour rentrer dans les finances de la grande majorité d’entre vous sans vous faire trucider par votre femme / mari / maman / banquier / coiffeuse, c’est d’acheter les packs commençant à $20, ce qui vous donne accès à une copie digitale du jeu sur la plate-forme de votre choix (PS4, X1, Windows, OSX, Linux) et permettra aux gens de Midgar Studio de pouvoir continuer à manger lors des prochains mois de dur labeur à venir.
Il vous suffit de vous rendre sur le site du Kickstarter (lien en bas de l’article) et de sélectionner un pack sur la partie droite du site.
Le studio à besoin de l’aide de tous les amoureux du genre. Plus le public français et d’ailleurs aideront à la création de RPG sur des plates-formes telles que Kickstarter, plus cela retiendra l’attention des grands développeurs pour continuer de produire des jeux qui respectent les codes auxquels un grand nombre de joueurs tiennent. C’est seulement grâce à la coopération des gens que le jeu pourra révéler tout son potentiel. Edge of Eternity est déjà bien parti, mais il a encore besoin d’un bon coup de main.

LIENS.
Site officiel : http://www.eoegame.com/
Kickstarter : https://www.kickstarter.com/projects/midgarstudio/edge-of-eternity-pc-mac-linux-ps4-xbox-one
YouTube : https://www.youtube.com/user/MidgarStudioFr
Facebook : https://www.facebook.com/EoeGame
Twitter : https://twitter.com/EoeGame

 
Merci à mon ami Florent qui m’a aidé à rédiger ce dossier sur Edge of Eternity ! :) 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>